Vie Fédérale

Organisation fédérale

Comité directeur

Télécharger le document

Commissions et autres instances

Télécharger le document

Comités directeurs

Synthèse et relevés de décisions

3 février 2018
Vigoulet

Week-end au Vigoulet: réunion du Comité Directeur, compétition, et célébrations. La fédération, s’était donné rendez-vous au centre équestre du Vigoulet, au cours du week-end des 3 et 4 février.

Le comité directeur a travaillé le samedi matin. Le président Joël Bouzou a en particulier fait le point sur les questions concernant Paris, la perspective des jeux et les ajustements à propos des installations. Cela a aussi été pour lui l’occasion de mentionner ses autres activités, étroitement liées au pentathlon et à la fédération. Il est ainsi explicité le concept OLY (diplôme et “signature” attribués par le CIO aux athlètes ayant participé aux jeux olympiques), lancé par l’association mondiale des olympiens (WOA) qu’il préside. Il est revenu sur le forum de Peace and Sport, dont le comité directeur a validé la demande d’adhésion à la fédération.
Le vice-président, a fait un point rapide sur la vie fédérale, attirant l’attention sur la nécessité de continuer l’effort de développement, soulignant au passage le travail effectué par Jean Luc Sauvageot. Le président a insisté sur le fait que la fédération dispose de nouvelles forces à cet effet, avec obligation de résultats, que ce soit vis à vis du ministère ou du partenaire privé. L’intervention du DTN a essentiellement porté sur le calendrier sportif, tandis que la trésorière a confirmé la bonne santé financière de la fédération. Le compte de résultat, le bilan pour 2017 et le prévisionnel pour 2018 ont été approuvés et seront soumis à l’AG du 21 avril, dont l’ordre du jour a aussi été validé.
Au nombre des questions traitées, on retiendra encore le point fait par Sylvie Fabre à propos de la reprise de la collaboration avec l’OFAJ, dont Corine Bouzou a rappelé combien elle avait été fructueuse par le passé, portée par Jean François Duran.

La compétition s’est quant à elle déroulée sur les deux jours du week-end, avec plusieurs temps forts, en particulier le samedi soir, qui a été l’occasion de deux cérémonies particulièrement sympathiques. La remise de la médaille de bronze Jeunesse et Sports à Jean Luc Sauvageot par Joël Bouzou et la célébration de la mémoire de Christophe Ruer, auquel la compétition était dédiée, avec la participation de tous les pentathlètes “olympiens” présents. Enfin, on retiendra de ces journées l’accueil impeccable et chaleureux des hôtes, Catherine et Alain Fines et leur fille, que Joël Bouzou a tout particulièrement remerciés avant de partir pour la Corée.

2 décembre 2017
Montpellier

C’est donc à Montpellier que s’est tenue la dernière réunion du Comité Directeur de l’année 2017. Gilbert Hernandez avait fait le déplacement (les présidents de comités régionaux sont désormais régulièrement conviés à ces travaux).

Etaient aussi présents le DTN Christian Roudaut et la DTN adjointe Corine Bouzou. Autre invité : Eric Michel, le nouveau cadre technique fédéral, qui a pu ainsi rencontrer les élus.
Après l’approbation des documents habituels, Joël Bouzou a fait une rapide synthèse de ses activités, au titre du pentathlon d’abord, en tant que président de la FFPM, mais aussi que vice-président de l’UIPM. Il a souligné le maintien, lors du Congrès de cette dernière auquel il a participé à Tbilissi avec Christian Roudaut, de l’engagement de l’UIPM en faveur du laser run. Les jeux olympiques à Paris fournissent une belle occasion d’essayer d’y intégrer le relais mixte. Il a encore rappelé qu’Elodie Clouvel a été honorée par l’Académie des Sports.

Au titre de président du WOA, il a informé de la mise en œuvre du « label OLY » (signature accordée aux athlètes ayant participé aux jeux), et à celui de président de Peace and Sport, dont le forum annuel se déroulait la semaine suivante à Monaco, il s’est particulièrement félicité de la signature d’un accord avec le professeur Yunus, prix Nobel de la paix, sur le « social business ».
La trésorière, François Guende, a ensuite fait un point sur les finances, permettant de conclure sur la bonne santé de celles-ci.
Le vice-président, Hyacinthe Carrera, a fait un point sur le développement, commentant le tableau des licences 2016-2017, un des documents préparés par le secrétaire général Claude Guiguet. Il a souligné d’une part la nette progression en terme de nombre de clubs, de licences et de ressources, tout en pointant les points encore faibles : essentiellement les limites de l’impact des bons résultats de nos meilleurs athlètes et les disparités régionales.

La partie la plus spécifiquement technique a occupé la deuxième partie de la journée, après le repas, pris sur place. Le DTN Christian Roudaut a fait un tour d’horizon global des questions de règlement, de calendrier, de sélections etc. la DTN adjointe Corine Bouzou intervenant plus précisément sur la formation : en particulier sur le CS proposé en début d’année 2018. Cette dernière a ensuite présenté avec Eric Michel une série d’actions en cours ou en voie de mise en œuvre, toujours orientées vers le développement, autour de différents axes : initiations au laser-run, féminisation et mixité, reprise du projet franco-allemand, para-pentathlon, compétitions associant laser-run et escrime ou encore laser-run et équitation etc.

Sur l’ensemble des questions traitées, on a noté l’implication des participants et la densité des débats : Nathalie Desnoyes, Jean-Luc Sauvageot, Alain Coeugniet, Jean-Luc Dejardin, et encore Gilbert Hernandez ou le président d’Honneur Alain Gelès ont apporté remarques et propositions, faisant de cette session une réussite en termes de fonctionnement.
Joël Bouzou ne doutera pas, en conclusion, que la qualité de ces échanges se traduise sur le terrain, d’autant que devraient se faire sentir les effets des nouveaux moyens, ressources humaines et aide de notre partenaire Orezza.

28 janvier 2017
Paris

Samedi 28 janvier s’est tenue au CNOSF la dernière réunion du comité directeur de la mandature.
L’essentiel des travaux ont été consacrés à la préparation de l’assemblée générale qui se tiendra le 26 février.

Cette assemblée sera élective, la date butoir des candidatures au comité directeur, au sein duquel le président appelle la stabilité de ses vœux, a été fixée au 10 février. Outre l’approbation de l’ordre du jour de cette assemblée, de nombreux points ont été traités et approuvés, essentiellement ceux qui devront y être soumis au vote.

Le président a d’abord évoqué la médaille d’argent individuelle obtenue à Rio par Elodie CLOUVEL et proposé que lors de cette assemblée, cette performance, dont on connait l’importance pour la fédération, soit célébrée en présence de nos partenaires historiques et institutionnels. Décision a été prise d’inviter aussi et d’honorer à cette occasion Elisabeth Ribeiro, dont on a salué unanimement le travail accompli au secrétariat.

Après l’approbation du procès-verbal du comité directeur du 8 octobre 2016 à Montpellier, le président a fait part de son entrevue, extrêmement positive, avec le ministre des sports. Les résultats sportifs exceptionnels obtenus en 2016 et l’évolution importante du nombre de nos licenciés laissent espérer un soutien fort du ministère, dont la traduction devrait apparaître lors de la signature de la convention d’objectifs prévue en février prochain.

Depuis le dernier congrès de l’UIPM, Joel Bouzou est à nouveau vice-président, et Corine Bouzou reste au comité technique et à la commission handicap, tandis que Christian Roudaut devient représentant des entraineurs. Le Laser Run est confirmé comme l’un des axes de développement du pentathlon moderne et l’UIPM a mis en place un « Laser Run City Tour » sur lequel notre fédération se positionne en proposant deux étapes. On note aussi que l’UIPM envisage que des obstacles soient intégrés à l’épreuve de course du Laser Run, mais on en est au stade des tests
La convention avec l’UNSS est signée.

La modification des statuts des comités régionaux concerne les nouvelles régions : les Hauts de France, l’Occitanie et la nouvelle Aquitaine. Les statuts fédéraux devront être actualisés en fonction des directives ministérielles.

Concernant le développement, les tableaux comparatifs font apparaître une avance par rapport à l’an dernier à la même date, de bon augure pour l’avenir et la poursuite du développement. L’évolution des modalités de l’aide à la création de club a été évoquée, plusieurs options seront proposées.
Côté finances, la trésorière a présenté le bilan 2016, positif pour la deuxième année consécutive, et le prévisionnel pour 2017, mis en place en fonction de la convention d’objectif qui sera négociée avec le ministère.

Pour ce qui concerne la direction technique nationale, le principal dossier présenté a été celui de la formation, avec le lancement effectif du certificat de spécialisation à St Esteve en octobre 2017, et dans d’autres centres d’autres régions dès que possible. Les modalités d’inscription seront très rapidement disponibles sur le site fédéral. Par ailleurs, les formations et la délivrance de brevets fédéraux continuent (en 2016 : 20 BF1 et 19 BF2).

D’autres points concernant le domaine sportif ont été traités: l’organisation de l’INSEP pour la saison 2016/17, la convention fédération / athlètes, l’organisation de la saison sportive 2016/17, nationale et internationale, ainsi que les modalités de sélection. On a évoqué les Jeux méditerranéens, où il apparaît que le laser Run, plus facile à intégrer aujourd’hui dans les programmes pourrait marquer l’entrée du pentathlon.

La charte du citoyen du sport a été présentée (elle aura vocation à être envoyée à tous les clubs qui la signeront et la transmettront à leurs licenciés), ainsi que Projet de Performance Fédéral (ex PES), qui doit être déposé au ministère avant le début de la saison prochaine.
A 16H, l’ensemble des points à l’ordre du jour ayant été traités, le Président a remercié les participants pour la qualité des échanges et donné rendez-vous à tous au 26 février pour l’AG dans ces mêmes locaux de CNOSF.

8 octobre 2016
Montpellier

Joël Bouzou, au terme du compte-rendu de ses activités, a mentionné sa confiance dans des perspectives nouvelles de partenariat.

Les travaux ont bien évidemment porté aussi sur l’ensemble des autres points à l’ordre du jour : approbation du PV de la précédente réunion, validation du calendrier et de la localisation des compétitions à venir, point sur les différentes opérations engagées ou à venir…

Pour la direction technique, Christian Roudaut a ensuite fait le point sur la situation et les performances des français (et l’évolution des performances de l’ensemble des pentathlètes du monde), ainsi que sur les réorganisations en cours au sein des différents pôles, qu’il s’agisse des athlètes ou des cadres techniques. Corine Bouzou a de son côté annoncé la mise en œuvre d’une nouvelle formule de formation pour des éducateurs (un CS) dès le mois de janvier.

La question du développement, toujours au centre de la volonté politique fédérale, a donné lieu à un bref exposé et surtout à un long et fructueux échange. L’accent a été mis sur l’importance des comités régionaux dans ce travail, et sur la nature des moyens nouveaux que la fédération peut mettre à leur disposition, essentiellement en matériel.

Au cours du repas, Jean Luc Sauvageot a présenté un petit film sur la compétition qui combinait laser run et équitation dans le nouveau club du Vigoulet, dans la banlieue toulousaine, récemment créé et dont il est le président.

Les travaux, qui se sont poursuivis toute la journée et jusqu’en fin d’après-midi, se sont conclus dans une atmosphère particulièrement optimiste avec un rendez-vous pris pour la prochaine réunion, avant l’assemblée générale du mois de mars : deux échéances importantes qui doivent mettre en place la vie fédérale et sportive pour les quatre années qui nous séparent des prochains jeux.

5 mars 2016
Paris

L’assemblée générale de la Fédération s’est déroulée le 5 mars au CNOSF.

Le président Joël Bouzou a successivement mis l’accent sur la grande réussite des premiers championnats du monde de laser run à Perpignan, ponctuée par une distinction de l’UIPM, puis les lauriers olympiques attribués à Alain Gelès. Il a ensuite résumé les actions récentes de « peace and sport » et fait état du Forum Mondial des Olympiens, qui s’est tenu à Moscou en octobre 2015 : ajoutée à ces actions, sa nomination comme membre d’une commission du CIO renforce la présence du pentathlon, au niveau national comme au niveau mondial.
Il s’est félicité des bons résultats de nos athlètes avant les jeux olympiques de Rio.

La négociation de la convention d’objectifs s’est déroulée de façon tout à fait favorable.
La fédération a reçu des félicitations pour les résultats sportifs et les quotas obtenus pour les JO de Rio, mais aussi pour notre politique de développement et la forte augmentation du nombre des licenciés. Le président a rappelé les objectifs de développement et le fait que les cadres techniques y sont maintenant étroitement liés au travers de leurs lettres de mission. Il a annoncé la nomination d’Emmanuel Clergeau à la tête de la commission sportive, après avoir salué le travail accompli par Jean-Pierre Pichot. Un groupe de réflexion sur les statuts est mis en place, dirigé par Alain Geles, ainsi qu’un groupe de travail sur la pratique des vétérans confié à Jean Luc Sauvageot.

Enfin, il a présenté le projet « Paris 2024 » et le site prestigieux de Versailles dévolu au pentathlon moderne.

Le secrétaire général, Claude Guiguet, a ensuite fait le point sur le travail du bureau et du comité directeur, ainsi que du conseil fédéral. Il a présenté la carte actualisée des clubs et des comités et souligné le bon fonctionnement du siège, grâce à la compétence et l’efficacité d’Elisabeth Ribeiro et de Françoise Guende.
Cette dernière a ensuite fait son rapport de trésorière. On en retiendra un budget en équilibre, fait qui ne s’était pas produit depuis de nombreuses années, fruit de décisions et d’une gestion rigoureuse. Le bilan et sa proposition de budget pour 2016 ont, été approuvés à l’unanimité. Le commissaire aux comptes a validé la gestion.

Le DTN Christian Roudaut a essentiellement axé son rapport sur les jeux olympiques de Rio et le « Parcours de l’Excellence Sportive », présenté le calendrier des compétitions et les objectifs attendus des cadres techniques en matière de développement.

Le vice-président Hyacinthe Carrera est ensuite intervenu pour rappeler l’échéancier remis au ministère au moment de la mise en place de l’actuelle gouvernance. Le calendrier est pour le moment tenu, les objectifs de développement globalement atteints, avec des disparités régionales. Il a insisté sur l’importance du développement, en particulier grâce aux nouveaux formats comme le laser run. Le président a aussitôt rappelé que c’est là une obligation et qu’il en va de la survie de la fédération.

Alain Frey au titre de la commission médicale a rendu compte du suivi des pentathlètes et des évolutions dans ce sens.
Sylvie Flayols, présidente de la commission communication, a mis l’accent sur le vecteur de communication que représentent nos athlètes du plus haut niveau, sur l’utilité de se doter de supports matériels de communication ou encore d’intensifier notre présence sur les réseaux sociaux.

Plusieurs questions ont encore été abordées, comme celle du travail réalisé auprès du CNOSF au titre de l’éthique (Thomas Bieder), celle du calendrier des compétitions nationales sur les cinq épreuves (Sylvie Boube), l’activité du conseil fédéral (François André Simon).

L’AG a été suivie par l’élection à bulletin secret de deux nouveaux membres, aux places laissées vacantes par Jean-Pierre Pichot et Christian Glomeron. Alain Coeugniet et Jean-Luc Dejardin ont obtenu l’unanimité des voix.

Après avoir félicité les nouveau élus, le président a remercié tous les participants et fait état de son optimisme pour notre sport, avant le traditionnel repas pris en commun au CNOSF dans une ambiance particulièrement chaleureuse.

6 février 2016
Paris

Lors de la réunion sur la convention d’objectif, la fédération a reçu des félicitations sur les résultats sportifs et les quotas obtenus pour les JO de Rio, mais aussi sur la politique de développement et la forte augmentation du nombre des licenciés.

La dotation financière globale a été maintenue avec une augmentation sur les actions liées à la préparation olympique. Il faut poursuivre nos efforts dans lesquels les cadres techniques ont maintenant, officiellement, un rôle à jouer au travers des lettres de mission.

Plusieurs points relevant plus précisément du conseil fédéral ont été abordés à cette occasion : proposition d’un « mercato » au moment des mutations pour éviter une surenchère entre les clubs, intérêt d’un échange entre régions sur le CNDS, utilisation des performances de nos meilleurs athlètes en terme de communication, question de la valorisation des bénévoles.

Le développement a ensuite fait l’objet d’un large échange. Plusieurs clubs et un comité régional sont créés ou en voie de création. L’accent étant mis, après présentation par le secrétaire général de tableaux montrant l’évolution de celles-ci à partir de 2014 et les stratégies possibles pour continuer la progression en 2016 : d’une part les bons résultats globaux ne doivent pas masquer d’importantes disparités régionales et d’autre part la masse en valeur absolue des cotisations doit suivre elle aussi une courbe ascendante. La question de l’encadrement a aussi été posée, liée à celle des nouveaux diplômes en cours de création.

Les aspects sportifs ont permis de revenir sur la date des championnats de France de laser run, dont la date initiale des 25 et 26 juin a été modifiée suite à l’organisation au niveau international du trophée Ulysse à Rome les mêmes jours, le président demandant de répondre rapidement sur la faisabilité de cette organisation les 11 et 12 juin et la participation des athlètes sélectionnés pour les jeux olympiques, soulignant l’impact en termes de communication, mais aussi de préparation pour les athlètes concernés.

Joël Bouzou a ensuite rendu hommage à Jean Pierre Pichot, démissionnaire du poste de président de la commission sportive, pour son travail et sa contribution très importante à notre sport à différents niveaux.

Il a proposé, pour le remplacer, Emmanuel Clergeau, qui cumule qualités humaines et connaissance du pentathlon en tant qu’athlète puis entraineur, et est reconnu au niveau national et international (il a pendant une période entrainé la brésilienne Yane Marques, 3ème au JO de Londres).

La trésorière fédérale, Françoise Guende soumet à l’approbation un budget (qui obtient l’unanimité) qui confirme un exercice en équilibre, légèrement bénéficiaire d’environ 1700 euros, suite à des efforts constants tout au long de l’année pour maitriser nos dépenses : la politique d’aide au développement pourra continuer à être soutenue, selon des modalités différentes et après l’effort massif accompli pour la dotation en pistolets et cibles laser.

Le vice-président, Hyacinthe Carrera, a souligné qu’il s’agit également d’un changement profond de fonctionnement et de mentalité avec la responsabilisation des comités et des clubs.

Le CNOSF a été sollicité et a répondu positivement pour soutenir l’organisation des championnats du monde de laser run, et la candidature de Joël Bouzou aux instances internationales. Cette dernière aide sera demandée à nouveau en 2016.

Le directeur technique national, a fait un rapport sur différents points, en particulier les sélections pour les coupes du monde (les juniors et les seniors participeront également à des compétitions internationales de niveau B), le Parcours de l’Excellence sportive avec le nombre des athlètes dans le PES a la rentrée de septembre dans les différents pôle la convention d’objectifs 2016 (outre les points soulignés par le président, 2 axes prioritaires ont été retenus par le ministère , le plan sur la citoyenneté et le plan fédéral de formation), le développement (les actions des cadres techniques pour le développement doivent se matérialiser par de licences reparties par périmètre de pôle), la formation ( il informe des difficultés rencontrées pour la mise en place d’un CQP, mais confirme la finalisation prochaine du CS avec des mises en place envisagées à Ft Romeu, Bordeaux et St Quentin).

La présidente de la commission communication, Sylvie Flayols, a ensuite abordé successivement la question du rôle des athlètes dans la communication fédérale, et sa coordination avec les entraineurs nationaux, la convention entre la police et la fédération ; elle a évoqué le service civique, intéressant pour la fédération et les régions et même les athlètes de haut niveau, a proposé à la fédération des devis pour des flammes et des clés USB et posé la question de l’évolution du site fédéral.
Le président a dit que la communication devrait passer par les réseaux sociaux et que des compétitions de laser run pourraient s’organiser à distance, comme cela se fait déjà au « Parkour ».

Au titre des questions diverses, et dans le cadre de la rédaction de l’ordre du jour de la future assemblée générale, le président a proposé la création d’un groupe de réflexion concernant une modification éventuelle des statuts de la fédération ; une commission « Masters » qui réfléchira aux modifications réglementaires nécessaires à une pratique adaptée au public adulte, particulièrement pour le laser run, a aussi été créée : le président a proposé à Jean Luc Sauvageot de prendre la direction de ce groupe de travail, rappelant qu’il faut, cependant, veiller à maintenir un lien avec le règlement international ; enfin, des échanges ont lieu sur une évolution éventuelle du tarif des licences pour la prochaine saison, question qui sera débattue lors la prochaine assemblée générale.

L’ordre du jour étant épuisé, le président, à 15H30, a remercié les membres pour leur participation à ce comité directeur riche de nombreux échanges, et souhaité un bon retour à tous, donnant rendez-vous lors de l’assemblée générale du 5 mars prochain dans ces mêmes locaux du CNOSF.

17 octobre 2015
Paris

Le président a précisé son agenda à venir : il part en soirée à Moscou où aura lieu le forum mondial des olympiens et l’assemblée générale élective pour laquelle il est candidat au renouvellement de sa présidence. L’ouverture aura lieu le 20 octobre, en présence du président de la fédération de Russie Vladimir Poutine, du président du CIO Thomas Bach, du patron de l’association mondiale des olympiens et membre du CIO, le prince Albert de Monaco.

Le congrès de l’UIPM aura lieu du 6 au 8 novembre à Taipei et il s’y rendra en accompagné de Christian Roudaut.

Un point financier a été fait par Françoise Guende qui a confirmé que les prévisions sont tenues et qu’on se dirige vers un budget en équilibre.

Lors de son intervention, le DTN Christian Roudaut a rappelé les principaux résultats sportifs. Il a souligné les économies faites sur les déplacements, les pensions des athlètes en pôles et le médical. Il annonce également la nomination à titre définitif de Fréderic Frontier, maintenant titulaire de son poste à Font Romeu et l’annulation effective du contrat « Askamon » de suivi médical des athlètes de haut niveau. Ce suivi se fera dorénavant sur le logiciel de l’INSEP, mis à disposition gracieusement. Il a présenté le calendrier international 2016 et le système de sélection mis en place pour les compétitions de référence, avec en particulier la sélection des cadets pour les championnats d’Europe qui se fera uniquement sur les résultats obtenus lors des championnats de France (les 3 premiers). Il a aussi présenté les nouvelles dispositions pour les inscriptions des athlètes sur les listes de haut niveau imposées par le MJS à partir de 2017.

Le président s’est félicité des réussites et de l‘obtention du quota olympique par Elodie Clouvel, Valentin Belaud et Valentin Prades. Il pense que l’on n’est pas encore dans la stabilité des performances. Il y a un potentiel mais pas encore la capacité à actualiser au moment voulu. Il faut répéter les situations de stress avec objectif de performance, insister sur la préparation mentale et l’adaptation aux nouvelles règles d’escrime. Il est ensuite revenu sur l’exigence que tous les cadres techniques soient impliqués dans le développement et a expressément demandé au DTN de mettre maintenant de manière concrète des actions à cet effet dans le cadre de leurs missions. Il a aussi demandé au DTN de mettre en place la réunion prévue pour la signature d’une convention entre l’UNSS et la FFPM.

Pour la communication, Sylvie Flayols a proposé que le site soit réactualisé dans sa présentation et son graphisme et que la fédération dote les comités de moyens de communication (flamme, vêtement etc..) que de manière plus générale un budget communication soit mis en place par la fédération.

De nombreuses actions ont été mises en place avec la Fédération Sportive de la Police Nationale. Il faudra maintenant définir ce qui sera inscrit dans les partenariats ; les licences seront prises lors des compétitions de Laser Run organisés par la FSPN.

Pour le développement, Hyacinthe Carrera est revenu sur les objectifs proposés par la fédération en 2015, soulignant qu’ils sont atteints en nombre de licenciés mais pas en volume de cotisations.

Joël Bouzou pense que la solution réside dans l’augmentation forte du notre nombre des licenciés et fixe les objectifs de développement pour 2016 à 2500 licenciés et 40 clubs.

Hyacinthe Carrera rappelle que l’aide fédérale est concentrée cette année sur le soutien aux comités ou clubs isolés n’ayant pas à ce jour l’organisation et le nombre des clubs permettant une prise en charge des actions de développement demandées par la fédération.

Le président demande que la fédération réponde favorablement aux projets en fonction de ses possibilités financières.

La question de la formation à l’encadrement a aussi été discutée.

Pour conclure ce comité directeur, le président Joël Bouzou a invité Alain Geles à s’associer à lui pour remettre à Francois André Simon la médaille de bronze jeunesse et sports attribuée par le préfet de Bretagne pour son implication dans le développement du pentathlon en Bretagne.

20 juin 2015
Montpellier

Les élus du comité directeur se sont retrouvés à Montpellier le samedi 20 juin pour une nouvelle dense journée de travail. Manquaient à l’appel trois conseillers excusés, et dès l’ouverture de la session des nouvelles ont été prises sur la santé de Jean-Pierre Pichot, victime d’un accident très pénible, mais dont chacun mesure qu’il aurait pu être dramatique.

Fort heureusement, la rencontre a aussi permis de fêter un événement particulièrement heureux : la naissance d’Anton Bouzou, au foyer du président !

Un président qui a ouvert les travaux en faisant un compte-rendu de son activité, marquée par des rendez-vous au ministère concernant à la fois la déclaration imminente de la candidature de Paris aux JO de 2024 et des perspectives nouvelles et à débattre pour la fédération. Il a aussi réaffirmé la volonté des instances dirigeantes d’accentuer les efforts, en particulier des cadres techniques à travers personne du DTN, à la fois en direction du développement et des résultats au plus haut niveau. Les autres questions ont ensuite été traitées selon l’ordre du jour.

Le développement se poursuit à un rythme conforme aux engagements, malgré des disparités régionales.

Les finances sont une autre source de satisfaction, avec un budget dont l’équilibre se confirme grâce à des efforts considérables pour diminuer les dépenses et malgré la baisse des ressources, en particulier ministérielles.

Le DTN a présenté un état des résultats sportifs et du prochain PES : situation des pôles, recrutement etc.

La communication a fait elle aussi l’objet d’échanges, ainsi que les actions avec l’UNSS, la police ou encore le monde l’entreprise.

Le calendrier des compétitions pour la saison 2016 a été validé en demandant au DTN de finaliser les dates et lieu des épreuves de tétrathlon.

Enfin, une plage de temps a été consacrée aux premiers championnats du monde de laser run qui se dérouleront à Perpignan les 26 et 27 septembre, avec en particulier la présentation du site officiel désormais accessible en passant par celui de la fédération ou directement.

La prochaine réunion du comité directeur aura lieu dès le début de la prochaine saison, à une date restant à confirmer.

07 mars 2015
Paris

L’assemblée générale de la FFPM s’est donc tenue, conformément à la tradition, au CNOSF le 7 mars dernier.

En ouverture, le président Joël Bouzou a rappelé les principales étapes de l’année écoulée, ainsi que les enjeux et défis présents et à venir. Il s’agit essentiellement, pour assurer la pérennité de la fédération, à l’heure où le pentathlon est conforté au sein des jeux olympiques, de réussir le développement, en s’appuyant sur les formats qui ont fait leurs preuves comme le triathle et sur les nouveaux, essentiellement le « laser run », qui séduit partout où on le met en œuvre, et tout particulièrement dans le milieu scolaire.

Claude Guiguet, secrétaire général, Hyacinthe Carrera, vice-président et Françoise Guende, trésorière, ont ensuite fait leurs rapports. Ce fut l’occasion de noter la qualité de la vie fédérale et particulièrement des instances dirigeantes, désormais au travail. L’occasion aussi pour H Carrera de revenir plus longuement sur la question du développement et de faire un point d’étape sur celui-ci, pour constater à la fois que le challenge de l’augmentation massive du nombre de licences (entre cinquante et cent pour cent d’augmentation sur l’exercice 2014-2015) sera réussi, mais aussi que cet accroissement est loin d’être homogène, et que trop de régions sont encore à la traîne ; il a conclu sur une note optimiste, soulignant que la saison n’est encore qu’à sa moitié, ce qui laisse espérer une généralisation de cette augmentation.

La trésorière a pu présenter un budget particulièrement honorable, puisqu’en seulement en déficit d’une quinzaine de milliers d’euros, alors que plus de quarante milles ont été investis dans l’aide à l’achat de pistolets et cibles laser.
Cette performance, les membres du bureau l’ont rappelé, est due à des mesures drastiques. D’une part les dépenses de fonctionnement ont été réduites à leur plus simple expression : on souligna que les frais de déplacement du président sont voisins de zéro, que le bureau a travaillé par visio conférence, que le coût des réunions du comité directeur a été optimisé en particulier par des rencontres en province.
D’autre part, les prises en charge des compétitions ont été revues à la baisse, la responsabilité de celle-ci étant transférée sur les comités et les clubs. Ce budget 2014, consolidé, et le budget prévisionnel 2015 ont ensuite été mis au vote et approuvés.

Le directeur technique a fait un point sur les modifications demandées par le ministère au parcours de l’excellence sportive. Cela concerne la délabélisation d’un pôle France jeune en pôle espoir ou la suppression d’un pôle France jeune. Apres un point sur les actions menées sur la formation, il a rappelé les résultats sportifs de la saison 2014 et les objectifs 2015 pour les collectifs jeunes et seniors.

Ont suivi le rapport du commissaire aux comptes et celui de différentes commissions, de communication, sportive et médicale.
Une discussion a permis de faire le point sur la question des licences et du lien entre médical et assurances, éclairée par les interventions des médecins Frédérique Gardant, et Alain Frey.
Un dernier point, important, était à l’ordre du jour ; il s’agissait de la modification des statuts, destinée à mettre ceux-ci en conformité avec les nouvelles orientations fédérales. Ont successivement été adoptées celle de l’article 1, qui élargit les buts de la fédération à la pratique des nouveaux formats, et celles des articles 25 et 26, qui créent le conseil fédéral et la commission sportive. Ces deux instances font une large place à la représentation des comités régionaux, dont les présidents ou leurs représentants ont vocation à être le fer de lance de la vie fédérale, comme dans la plupart des autres fédérations.

Au terme d’une réunion dense et, il faut le souligner, qui s’est déroulée dans les temps prévus, le président remerciait les participants, rappelait la nécessité du regroupement de l’ensemble des forces vives de nos clubs et se félicitait à nouveau de la qualité des travaux, et plus largement des relations, au sein des instances dirigeantes.

Et la réunion s’est ensuite logiquement prolongée, de façon certes moins formelle, au cours du buffet qui a suivi cette assemblée générale.

31 janvier 2015
Paris

Le samedi 31 janvier s’est tenue au siège fédéral la dernière réunion statutaire du comité directeur de la FFPM avant l’assemblée générale ordinaire du 7 mars prochain. Une partie importante des travaux a d’ailleurs été consacrée à l’établissement de l’ordre du jour de celle-ci. Cependant, d’autres questions ont été abordées.

Un compte-rendu de la réunion du « conseil fédéral », qui s’était déroulée le matin, a permis d’entendre une première suggestion de rédaction des modifications des statuts, qui seront proposées à l’AG, afin d’une part d’officialiser ce conseil et d’autre part de les rendre conformes aux nouvelles pratiques (laser-run en particulier).

Le président Joël Bouzou a rendu compte de ses démarches, fait le point sur l’avancement des décisions prises lors du comité directeur d’Aix en Provence, confirmé la nécessité que les cadres techniques soient précisément impliqués dans les actions de développement.

Plusieurs raisons de se féliciter ont été soulignées. Les objectifs ont été rappelés : doublement du nombre de licences avec augmentation sensible du volume de cotisations. On a noté que le nombre de licenciés frôle déjà les cinquante pour cent de plus que l’an dernier, ce qui est très encourageant au tiers de la saison. Parallèlement, les efforts financiers pour faire des économies dans tous les secteurs ont abouti, avec un résultat comptable exceptionnel, puisque malgré l’important investissement fédéral accompli pour le passage au laser, de l’ordre de 40000 euros, le budget n’affiche qu’un déficit d’une quinzaine de milliers d’euros.

Le DTN a fait le point sur le PES, en particulier sur les démarches visant à adapter la situation des pôles aux contraintes budgétaires.

Des interventions, nombreuses, ont porté sur une série de points d’actualité : calendrier sportif, communication et mise en ligne d’informations diverses, perspective de championnats du monde de « laser-run » à Perpignan…

La réunion, très dense, s’est achevée à l’extrême limite des disponibilités des uns et des autres, liées aux retours, et rendez-vous a été pris pour l’assemblée générale.

08 novembre 2014
Aix-en-Provence

C’est au CREPS d’Aix en Provence que le comité directeur de la FFPM s’est réuni le samedi 8 novembre. L’ordre du jour, fourni, avait été établi par des réunions de bureau préalables, de sorte que la journée, de 11h du matin à un peu plus de 17h, entrecoupée par un repas pris au CREPS et auquel participait Claude Lassalle, président de l’AUC, a pu être entièrement consacrée aux travaux du comité directeur.

Un peu plus tôt, et jusqu’à 11h, le Conseil Fédéral, dont les membres ont ensuite été invités au Comité Directeur, avait tenu sa deuxième réunion: la synthèse de celle-ci a d’ailleurs nourri le point consacré à cette instance dans l’ordre du jour.

En ouverture, le président Joël Bouzou, après s’être félicité du bon fonctionnement institutionnel, est revenu sur ses rencontres avec le secrétaire d’état aux sports Mr Thierry Braillard et le directeur UNSS Mr Laurent Petrynka.
Il a ensuite réaffirmé l’absolue nécessité de gagner la bataille du développement, exhortant en particulier chacun à s’engager pour multiplier les pratiques et trouver des dirigeants.
La suite, plus technique, a vu l’adoption de plusieurs propositions concernant en particulier le calendrier des réunions institutionnelles, une modification de la proposition de statuts types pour les clubs, conforme aux nouvelles directives ministérielles, la validation du règlement médical avec des mises au point sur les surclassements.

Après le repas, un long moment a été consacré plus précisément au développement. Hyacinthe Carrera, rapporteur de cette question, a répété que si un sursis était accordé à la fédération, il était absolument nécessaire de réussir sur les engagements pris. La perspective d’une augmentation importante du nombre de licenciés jointe à celle d’un budget en équilibre constitue à cet égard deux signes forts.
Le développement se fait essentiellement grâce aux actions de terrain, mais aussi aux démarches au niveau national: des contacts, parfois très avancés sont pris avec l’UNSS, la FFSE (sport en entreprise), la FSU (sport universitaire), la fédération du sport pour tous, la FSPN (fédération sportive de la police nationale). Dans tous les cas, ce sont des partenariats qui sont recherchés, et on note que les nouvelles pratiques, en particulier le combiné (dont le président précise qu’une appellation est à l’étude à l’UIPM) séduisent.
Des décisions précises accompagnent l’engagement de tous les élus, comme les nouvelles pratiques et licences, le montant des retours sur licences 2014-15 vers les comités régionaux (1/3 du montant), les modalités de l’aide à la création de club (350 euros à l’adhésion à la FFPM et 650 euros la deuxième si le club compte au moins 30 licenciés), une proposition d’harmonisation du tarif des affiliations aux comités (les clubs s’affilieront au comité départemental lorsqu’il existe et celui-ci au régional).

Les cadres techniques comme les athlètes dans les pôles doivent aussi s’impliquer dans la dynamique fédérale; pour les premiers, le directeur technique inscrira cette dimension dans leurs missions.

Une autre mesure est aussi très attendue: la création d’un CQP (certificat de qualification professionnelle), à laquelle travaille la direction technique, si elle devient effective, facilitera grandement les choses, chacun pointant les difficultés actuelles pour trouver les éducateurs compétents et pouvant être rémunérés.

Françoise Guende, trésorière, (l’efficacité du tandem qu’elle constitue pour cette tâche avec Elisabeth Ribeiro, assistante-comptable de la fédération, a été unanimement soulignée!) a ensuite présenté l’état du budget fédéral au 30 septembre et les prévisions pour l’exercice 2014 intégrant l’investissement fédéral sur le matériel laser. Les autres questions financières ont validé l’aide aux clubs et aux comités pour la saison 2013-14 et le remboursement des déplacements des cadres techniques et des dirigeants réintégrant les dépenses d’autoroute à compter du 1er novembre 2014.

L’intervention du directeur technique national, Christian Roudaut a porté sur les résultats aux championnats du monde seniors, la convention d’objectifs 2015, l’organisation prévisionnelle de la saison internationale 2015, avec en particulier les modalités de sélection.
Concernant la commission sportive, le règlement national 2014-15 et les aides aux organisateurs (équitation, médical) ont été validés ainsi que le calendrier des compétitions nationales auxquelles pourront s’ajouter des compétitions régionales, notamment de combiné. Les engagements pour les épreuves juniors-seniors sont portés à 15 euros.

Un nouveau point, sur la communication, le site et le dossier sponsoring, a été fait par Sylvie Flayols, et un autre sur l’UNSS par Christian Gloméron.

Enfin, pour ce qui est du Conseil Fédéral, décision a été prise de financer des réunions spécifiques, qui pourront être jumelées avec celles de la commission sportive, dont les présidents font partie. Par ailleurs, c’est l’instance qui doit coordonner la mise en œuvre de politique fédérale. A ce titre, c’est par ce conseil que doit passer la rédaction d’un document faisant le point des pratiques de fonctionnement et de développement, depuis longtemps à l’ordre du jour, et qui doit être effective avant la fin de l’année.
L’importance du rôle de cette instance doit être actée dans les statuts de la FFPM: la modification, à cet effet, sera programmée lors de la prochaine assemblée générale.
Il ne restait plus alors au président qu’à lever la séance, non sans s’être une fois encore félicité de la qualité des débats auxquels tous les présents ont participé à un moment ou à un autre.

23 juillet 2014
Montpellier

Mercredi dernier 23 juillet les instances dirigeantes de la fédération se sont retrouvées à Montpellier, à la maison régionale des sports, pour une intense journée de travaux. Commencée à 10h par une réunion du bureau, elle s’est en effet terminée à 17h30, par celle du comité directeur.

Entre-temps avait eu lieu celle, fondatrice, des présidents de région. Ne manquait à ces derniers que la présidente de l’Ile de France, excusée, qui a cependant participé par le biais d’une contribution écrite dense et argumentée.

Cette assemblée, qui a pris l’appellation de « Conseil fédéral » a vocation à jouer un rôle essentiel dans la vie fédérale, en relayant les informations, des clubs vers le national et du national vers les clubs, en établissant un guide des pratiques, en stimulant le bénévolat et à travers lui le développement.

De développement il a été longuement question au cours du comité directeur. Le président Joël Bouzou a clairement affirmé cette priorité, sans oublier l’objectif de médaille olympique. Faisant état de sa réunion au ministère, il a insisté sur les nécessaires actions vers tous les publics, et en particulier dans le milieu scolaire ou encore en direction des politiques de la ville.

C’est dans le but d’organiser le développement qu’ont été prises les principales décisions, dans la foulée de l’assemblée générale du mois de mai :
– Mise en place d’une troisième licence à côté des deux déjà existantes : ainsi, celle dont le montant est fixé à 12 euros autorisera la participation aux compétitions de combiné et de biathle, tandis que celle à 35 euros et celle à 50 euros couvriront respectivement les champs des compétitions fédérales de triathle et de tetrathlon/pentathlon.
– Le tarif de la licence dirigeant et arbitre a été fixée à 35 euros.
– Vote également de l’achat groupé de pistolets : cette démarche volontariste, à laquelle le niveau national participera à hauteur d’une trentaine de milliers d’euros, doit nous aider, en particulier dans le milieu scolaire où le laser constitue un atout nouveau et considérable.

Ont été confirmées les différentes commissions. Un réajustement a été opéré concernant la commission sportive, dont JP Pichot est le président et qui sera composée des présidents de comité régionaux, d’un représentant de la direction technique et d’un ancien athlète.

Sur la question cruciale de la formation, on retiendra le vote de soutien du comité pour la mise en place d’un CQP (certificat de qualification professionnel) pentathlon.
Un point sur les finances, un autre sur le domaine sportif, ont complété la journée de travail.

On notera encore le vote unanime sur toutes ces questions décisives pour l’avenir de notre sport, et la qualité des débats, qui se sont prolongés jusque pendant la collation, modeste mais chaleureuse !

Ce temps aura aussi été l’occasion pour le nouveau président de rendre un hommage appuyé à Alain Geles, président d’honneur, qui nous faisait l’amitié de participer aux travaux.

02 juin 2014
Conférence téléphonique

L‘activité des instances dirigeantes : réunion du comité directeur du 2 juin, par conférence téléphonique entre F. Berliat, J. Bouzou, H.Carrera, S. Flayols, C.Gloméron, F. Guende, C. Guiguet, N.Merle, JP.Pichot, A. Stern. (F.Gardant et JL Sauvageot étaient excusés).

En ouverture de la première réunion de travail faisant suite à l’assemblée générale, le président Joël Bouzou a réitéré ses félicitations aux élus du Comité Directeur, avant de rappeler que l’essentiel de l’ordre du jour était consacré à la mise en place du bureau, nécessaire et urgente car elle conditionne la reprise du fonctionnement institutionnel, en particulier l’actualisation des signatures auprès des instances concernées.

Après que le président ait réaffirmé le rôle du secrétaire général comme deuxième membre du « tandem » de l’exécutif, le comité directeur a validé sa proposition de bureau, avec Hyacinthe Carrera, Claude Guiguet et Françoise Guende, respectivement aux postes de vice-président délégué, secrétaire général exécutif et trésorière.

Un compte-rendu des contacts du président avec le ministère, l’importance du projet de développement et un échange sur la préparation des calendriers, institutionnels et sportifs ont complété la réunion.
Dans l’attente de la prochaine réunion formelle du comité directeur, rendez-vous a été pris à Font Romeu pour le week-end des 7 et 8 juin, à l’occasion de la finale de triathle, pour tous ceux qui feront le déplacement à cette occasion.

17 mai 2014
Élection fédérale 2014

Samedi dernier (17 mai) la Fédération Française de Pentathlon Moderne a tenu son assemblée générale dans les locaux du CNOSF. Au terme de celle-ci, Joël Bouzou est devenu le président français de cette fédération olympique.

Joël Bouzou a eu une carrière sportive exceptionnelle : premier champion du monde français de la discipline en 1987, il a participé à 4 Jeux Olympiques, et y a conquis ce qui reste la dernière médaille française dans ce rendez-vous majeur, en 1984, avec Paul Four et Didier Boube. Il occupe aujourd’hui de hautes fonctions à l’international : Président Fondateur de « Peace and Sport », ou encore président de la WOA, association mondiale des athlètes ayant participé aux Jeux Olympiques (100 000 dans 142 pays), où il a succédé à Dick Fosbury.
Il est également vice-président de l’Union Internationale de Pentathlon Moderne, après en avoir été Secrétaire General pendant 15 ans. Enfin il est Conseiller auprès de SAS Le Prince Albert II de Monaco. On comprend qu’il ait été largement plébiscité à cette nouvelle responsabilité, ou l’attendent de nouveaux challenges.

Ces challenges, ce sont essentiellement d’une part la conquête d’une médaille olympique qui se dérobe à la France malgré les excellents résultats de ses athlètes dans les autres compétitions, d’autre part le

 

développement d’un sport qui mise désormais sur des formats différenciés. En effet ce n’est plus seulement le pentathlon dans sa configuration olympique qui est proposé (rappelons que ses cinq disciplines sont l’escrime le tir la course la natation et l’équitation), mais une série de combinaisons de celles-ci co

mme le biathle, le triathle… qui associent de deux à cinq pratiques, avec dès l’an prochain des championnats dans chaque format.

Joël Bouzou avai

t annoncé qu’il acceptait cette responsabilité pour autant qu’il pourrait bénéficier de la présence à ses côtés de Claude Guiguet, ancien Directeur Technique National, lui-même nouvel élu au comité directeur de la fédération au sein de laquelle il revient donc avec de nouvelles et importantes responsabilités. Les deux hommes ont déjà travaillé ensemble par le passé, lorsque Joël BOUZOU était DTN, et qu’il a promu le « pentajeune », cette discipline qui préfigurait l’évolution actuelle.
Lors d’un bre

f discours inaugural, le nouveau président insistait à la fois sur le besoin urgent de gagner de nouveaux licenciés, mais aussi sur les atouts que constituent désormais les nouvelles pratiques et le passage au tir au laser, ludique et sans danger: associé à la course, ce « combiné », véritable « biath

lon d’été », séduit déjà, partout où il est proposé.
A noter qu’au cours de la même réunion, la Directrice Technique Nationale, Maguy Nestoret Ontanon, annonçait officiellement

son départ du Pentathlon, confirmant le communiqué ministériel de la veille, dans lequel la nouvelle ministre Najat Vallaud Belkacem la nommait en charge d’une mission pour structurer et amplifier l’action du mouvement sportif contre l’homophobie et les discriminations liées à l’orientation sexuelle dans le sport.

C’est donc une fédération largement remaniée qui s’engage résolument dans d’importantes évolutions, Joël Bouzou ne manquant pas de réaffirmer en conclusion son attachement au mouvement sportif, à ses valeurs et à son éthique.

27 avril 2014
Visio conférence

Ordre du jour : poste de trésorier
La réunion est ouverte à 18h par H.Carrera, président par intérim.

Le comité directeur prend acte de la démission de X.Huet au poste de trésorier.
Sur proposition de H.Carrera, C.Glomeron accepte d’être candidat pour occuper cette fonction par intérim, jusqu’à l’assemblée générale ordinaire du 17 mai, qui doit, conformément aux statuts, valider un nouveau bureau exécutif.

La proposition est mise au vote et recueille l’unanimité des suffrages.

Christian Glomeron est donc mandaté pour faire toute démarche utile à la réalisation de sa mission, en particulier pour déposer sa signature auprès du ou des organismes bancaires concernés.

L’ordre du jour étant épuisé, la réunion est levée à 18h 30.

12 avril 2014
Visio conférence

La réunion se fait par visioconférence. Elle débute à 10h15 par le premier point de l’ordre du jour

  • 1. Prise en charge fédérale pour les prochaines compétitions :

  • Un long échange a lieu sur cette question, duquel ressortent les décisions suivantes
    Pour la compétition de Noyon (championnat de France minimes/cadets) : prise en charge des 10 premiers du classement individuel, dans chaque catégorie, et de la première moitié des équipes, dans chaque catégorie ; somme allouée : 40 euros
    Pour Font-Romeu : prise en charge des 12 premiers du classement individuel, dans chaque catégorie, et de la première moitié des équipes ; somme allouée, 45 euros
    A ces sommes s’ajoute la prise en charge des frais de compétition, plafonnés à 1200 euros pour Noyon et à 800 euros pour Font Romeu
    Le championnat de France de l’INSEP sera organisé pour cette année selon les modalités de prise en charge habituelles. Pas de prise en charge pour les entraîneurs.

Ces dispositions sont votées à l’unanimité.

  • Elles sont assorties de plusieurs remarques ;
    les décisions prises ne valent que pour ces trois compétitions à venir
    pour l’année prochaine, il faudra reprendre cette réflexion ; X Huet insiste sur les difficultés financières de la fédération ; H.Carrera suggère qu’on incite les régions à organiser des déplacements collectifs : la fédération pourrait intervenir financièrement à ce niveau plutôt que sur l’hébergement.

2. Trésorerie et dépenses courantes. X.Huet fait un point sur la question

  • Il rappelle la situation financière
    Fait état du versement imminent d’une partie de la subvention ministérielle, assortie de la mise en garde du contrôleur financier…
    JP.Pichot s’étonne de fiches de paye concernant les entraîneurs (escrime) de l’INSEP ;
    H. Carrera informe sur plusieurs points qu’il a découverts dans la période, et sur lesquels il y aura lieu d’agir (comme les sommes allouées aux frais des cadres techniques parisiens).
    La décision est prise de différer les dépenses qui peuvent l’être.

3. En vue de l’AG du 17 mai

Pour mise à l’ordre du jour, son contenu est précisé et sera proposé en début de semaine au comité directeur pour vérification. Les différents documents et interventions sont rappelés
– H. Carrera présentera le rapport moral du président, il préparera le compte-rendu du secrétaire général avec JL.Sauvageot
– X.Huet s’occupera du domaine financier (comptes et rapport du commissaire sont déjà prêts)
– JP.Pichot présentera le compte-rendu de la commission sportive
– F. Gardant contactera le docteur Frey pour la commission médicale
– Les travaux des autres commissions seront présentés par leurs responsables respectifs

Pour la « carte des clubs et leur puissance votative » :

H.Carrera fait état de la mise en conformité qui a été menée au cours des dernières semaines. Deux points sont plus précisément abordés : le transfert des voix du Racing vers le RMA d’une part, la situation des clubs ayant procédé à diverses mises à jour d’autre part. H. Carrera propose que l’on prenne en compte l’ensemble des clubs satisfaisant à ce jour aux exigences d’affiliation, et selon les modalités prévues par les statuts, pour les clubs déjà affiliés au cours de la saison 2012/2013 (nombre de voix correspondant aux licences de cet exercice)
Il demande que cette proposition soit mise aux voix, la décision étant prise sous réserve de conformité juridique)

5 voix pour, une abstention.

En ce qui concerne les postes à pourvoir lors de l’AG du 17 mai
3 postes « femme » doivent déjà l’être, et deux postes « homme » (un déjà vacant, et X Huet ayant annoncé sa démission au plus tard au moment de l’AG).

Les barèmes des licences et des affiliations pour l’exercice 2014/2015 font à leur tour l’objet d’un long échange. Les deux paramètres mis en avant sont d’une part le désir de proposer des licences attractives et qui correspondent aux diverses pratiques (biathle, triathle, etc), d’autre part le souci de limiter les risques de voir diminuer la ressource que constituent les licences en diminuant le coût de certaines d’entre elles. Aucun des participants ne met en cause l’un ou l’autre de ces paramètres, X.Huet et F.Gardant insistant sur le risque de diminuer la ressource, F.Berliat, H.Carrera, JL.Sauvageot et JP.Pichot mettant l’accent sur la volonté de développement.
Plusieurs options sont finalement mises aux voix :

Licences pour la pratique de deux activités : 25 euros, pour trois activités, dirigeants etc 35 euros, pentathlon complet 50 euros

Pour 4 voix, contre deux voix
Cumul : Pour 2 voix, contre 4

H Carrera rappelle que différentes options pourront être présentées à l’AG qui, de toutes façons, tranchera sur cette question comme pour les autres.
Il dit aussi qu’il a pris contact avec plusieurs sources juridiques, dont le CNOSF, pour veiller au respect des procédures pour la mise en œuvre de l’AG.
Un bref échange permet de faire le point sur les perspectives de gouvernance à venir.

L’ordre du jour étant épuisé, la réunion est levée à 13h 30.

29 mars 2014
Paris

Le trésorier ouvre la séance à 10h05.
Il explique aux membres du Comité Directeur la présence de Thomas Bieder et Anne Juliette Rohrbach par rapport à la commission électorale et souligne la présence de Francis Tissot, président d’honneur de la Fédération. Il rappelle l’ordre du jour de la séance.

Point 1 : Approbation du PV du comité directeur du 7 décembre 2013.

Après deux propositions de modifications par le trésorier, le PV est mis au vote.

Le procès-verbal est approuvé à l’unanimité.

Point 2 : Points d’actualités

X.Huet revient sur les démissions survenues au sein du Bureau et du Comité Directeur.
Sont actées les démissions du Bureau de : Amélie Stern, Hyacinthe Carrera et Christian Cardon.
Sont actées les démissions du Comité Directeur de : Sylvie Flayols, Amélie Stern, Christian Cardon et Corinne Sauvion.
T.Bieder recommande de constituer un nouveau Bureau conformément à l’article 6 des Statuts.

Suspension de séance pour la désignation du nouveau Bureau entre les membres du Comité Directeur.

Le Comité Directeur propose la composition d’un Bureau Directeur provisoire jusqu’à la date des prochaines élections.
Il est convenu que :
– Hyacinthe Carrera exerce la fonction de président de façon provisoire conformément aux statuts : élu à l’unanimité
– Jean-Pierre Pichot exerce la fonction de vice-président de façon provisoire conformément aux statuts : (6 voix pour, 1 contre)
– Jean-Luc Sauvageot exerce la fonction de secrétaire général de façon provisoire conformément aux statuts : élu à l’unanimité.
– X.Huet conserve son poste de trésorier.

Il est précisé que le rôle de la structure formelle mise en place doit veiller au bon déroulement des affaires courantes et doit notamment convoquer l’Assemblée Générale.

Suspension de séance pour que le Bureau puisse statuer sur les comptes.

Point 3 : Finances

Le Bureau vote les comptes à l’unanimité et en fait part au Comité Directeur.
X.Huet rappelle la nécessité de faire des économies et indique que la subvention ministérielle n’est attendue en partie que courant avril.
Face à une situation déficitaire de 11 000€ à la date du 28 mars, X.Huet indique qu’il a du faire débloquer 50% du compte à terme (soit 40 000€). Il précise qu’il n’a pas souhaité donné suite à la proposition de recourir à un prêt relais.
Il redonne le contexte financier de la fédération : déficit de 35 000€ en 2010, 42 000€ en 2011, 68 000€ en 2012, 43 000€ en 2013.
Il insiste sur le travail qui doit être mené pour réduire les dépenses (frais de fonctionnement, déplacements, stages) et pour trouver des recettes comme s’était engagé à le faire C.Cardon.
M.Nestoret Ontanon indique d’une part que les dépenses des déplacements sont regardées attentivement et d’autre part que la politique de prise en charge des frais de pôles devrait sans doute être revue pour générer des économies.

Les comptes sont adoptés à l’unanimité.

Budget prévisionnel 2014
J.P Pichot souligne les problèmes de prises en charge sur les compétitions nationales qui ne bénéficient pas toutes du même montant de remboursement.
M. Nestoret Ontanon indique en effet que les compétitions organisées à l’INSEP (sans soutien de clubs organisateurs) coûtent relativement cher à la fédération compte tenu des tarifs de location du site.

Le Budget Prévisionnel est approuvé par l’ensemble des voix sauf 2 abstentions.

Montant des cotisations
Le Bureau propose qu’il n’y ait pas d’augmentation (120€ droit d’affiliation, 50e pour les Minimes et plus, 35€ en dessous).
J.P Pichot rappelle qu’il avait déjà travaillé sur une proposition de tarifs différenciés selon la pratique, question également abordée par H.Carrera.
Le Comité Directeur décide que la proposition de J.P Pichot sera transmise aux membres du CD pour analyse avant l’AG pour valider le principe des licences différenciées.

Commissaire aux comptes
X.Huet indique que le contrat du Commissaire aux Comptes arrive à échéance cette année. Le Comité Directeur valide à l’unanimité la proposition de renouveler son contrat pour une durée de 6 ans.
M. Nestoret Ontanon indique que le rapport provisoire du Commissaire aux Comptes doit être transmis au Ministère dans les meilleurs délais.

Point 4 : Commission électorale

T.Bieder indique que le PV du 6 avril 2013 est incomplet sur la composition de la commission électorale. Il explique le rôle de la commission électorale qui doit veiller au respect de la procédure.
Il est proposé pour que la commission électorale soit complète aux côtés de T.Bieder (président) et de Jean-Bernard Dagnaud.que Francis Tissot et Anne-Juliette Rohrbach, juriste en fassent partie.

H.Carrera interroge sur la possibilité que Francis Tissot devienne président de la fédération par intérim.
T.Bieder répond que F. Tissot n’étant pas membre du Comité Directeur, il ne peut prétendre à cette fonction, le président ne pouvant être choisi que parmi les membres restant du Comité Directeur.

Le Comité Directeur prend acte du fait que la commission électorale n’était pas complète et valide la proposition faite pour la compléter.

X.Huet attire l’attention des membres du Comité Directeur sur le fait que certains clubs ne sont pas en règle avec les statuts de la fédération (obligation d’avoir au moins 3 adultes licenciés sur les postes de président, trésorier et secrétaire général etc…).
Il a demandé à Elisabeth Ribeiro de préparer un courrier à l’attention des clubs concernés pour régulariser leur situation.
H.Carrera demande que l’on mette en conformité les règles avec la réalité des clubs.

J.P.Pichot soulève la question des voix suite au transfert d’activités entre le Lagardère Paris Racing et le Racing Multi Athlon par rapport au courrier reçu de Marie-Laure Huet, présidente du RMA. Il préconise que la décision soit prise au niveau juridique.
H.Carrera indique que cette question n’étant pas à l’ordre du jour, elle devra être débattue au cours de la prochaine réunion.

Point 5 : Préparation de l’AG, validation de l’ordre du jour et de la date

Le Comité Directeur propose la date du Samedi 17 mai 2014 pour l’AG.
Une réunion du Bureau sera tenue avant pour définir l’ordre du jour définitif et les documents à présenter.
Ordre du jour provisoire :
– PV de l’AG 2013 à entériner
– Rapport moral du Secrétaire Général
– Rapport financier
– Rapport du président
Le principe d’une AG ordinaire à la fin de laquelle aura lieu une élection destinée à pourvoir les postes vacants au comité directeur est retenu, conformément aux statuts.
Le Bureau provisoire s’attachera à organiser la convocation de l’AG.
La réservation de la salle (au Comité Olympique) doit être faite par Elisabeth Ribeiro.

Deux points sont abordés par rapport à l’AG :
– le prix de la licence (doit-il être traité dans la partie financière ?)
– la question de la modification des statuts
H.Carrera propose d’attendre pour les modifications de statuts : l’urgence est de créer les conditions d’un bon fonctionnement de la gouvernance. Il répond aussi à la remarque de M.Nestoret Ontanon, signalant le fait que dans le Bureau provisoire aucune femme n’occupe de fonction, contrairement à la recommandation des statuts : il précise qu’il a lui aussi noté cette situation, provisoire et qui ne s’explique que par le caractère exceptionnel des circonstances et rappelle que le prochain bureau devra reprendre cette recommandation.

Point 6 : Direction Technique Nationale

La Directrice Technique Nationale présente un document relatif aux activités de la Direction Technique (RH, compétitions, formation, développement et divers).
Elle aborde 3 questions d’actualités :
– la labellisation du pôle Espoirs conformément aux instructions ministérielles et au vote du PES
– la question de la prise en charge fédérale sur les pôles
Il est convenu par les membres du Comité Directeur que ces 2 points feront l’objet d’une priorité de la part de la nouvelle équipe.
– la question de la participation des athlètes étrangers aux Championnats de France
Les membres du Comité Directeur valident la proposition de la Direction Technique : autoriser l’ouverture à la compétition aux étrangers à condition de pouvoir repêcher les athlètes français ne rentrant pas dans les critères de sélection.
M. Nestoret Ontanon précise que le courrier d’invitation est déjà prêt et que le coût de participation pour les étrangers est déjà fixé à 130€.
X.Huet demande à ce que soit vérifié le montant que la Fédération avait demandé pour le Championnat de France Open 2012.
M. Nestoret Ontanon indique que la liste des athlètes sélectionnés pour les Championnats de France sera mise en ligne dans la première semaine d’avril.

Point 7 : Points divers

X.Huet indique que la création de sous comptes pour les pôles est en cours.
Aucune question diverse.

L’ordre du jour étant épuisé et aucune autre question n’étant évoquée, la séance est levée à 14h45.

07 décembre 2013
COMITE DIRECTEUR, NOYON

Le président ouvre la séance à 14h00.

Point 1 : Approbation du PV du comité directeur du 21 septembre 2013.

Observation de H.Carrera qui demande que soit mentionnée, son intervention lors de la réunion du 21 décembre, demandant si le départ de la fédération d’Axelle GUIGUET se faisait avec son accord et la réponse positive qui y avait été donnée.
Observations générales : trop d’excusés ou d’absents aux réunions du Comité Directeur alors que c’est un travail d’équipe. X.Huet souligne le fait que Mme C.SAUVION ne soit jamais venue en réunion et demande ce qu’il convient de faire en cas d’absences récurrentes.
C Cardon répond qu’en septembre elle était excusée et qu’elle devait démissionner.
JP. Pichot relève aussi les absences et le manque de travail de certains membres du Comité Directeur et indique que c’est aussi un problème de règlement intérieur.
C.Cardon fait remarquer que les deux dernières réunions n’ont pas été constructives et que cela est dommageable pour la fédération. Il indique aussi que les membres du bureau et du comité directeur ne viennent que trop rarement à la fédération et souligne que sur toutes les demandes faites auprès des différentes commissions, seule la commission médicale a fait un retour de son projet et de son budget. Il indique à X.Huet qu’il n’est pas possible de travailler dans ces conditions où ce dernier ne vient à la fédération que le week-end.

Le procès-verbal est approuvé à l’unanimité, sous réserve des modifications demandées.

Point 2 : Compte rendu d’activité du Bureau

JP.Pichot indique en effet qu’il n’a pas beaucoup avancé sur la commission sportive et souhaiterait créer un livret d’officiel comportant les photocopies des diplômes, une date de péremption, les formations, le recyclage, les dates des compétitions. Il souhaite que l’on puisse avoir connaissance du travail qui a été fait par JM.Berrou cette saison.

H.Carrera prend acte de ce qui a été dit sur le fonctionnement et évoque sa perte de confiance à l’égard du président C.Cardon, le fait que le projet global n’est pas celui qui a été prévu. Il considère que seuls le trésorier X.Huet et la direction technique effectuent leur travail et que la gouvernance de la fédération est un échec.

C.Glomeron relève qu’une fédération confidentielle comme celle du pentathlon moderne ne peut pas se permettre d’avoir de luttes intestines. Ce sentiment est partagé par tous les participants.

JP.Pichot constate que la politique fédérale n’incite pas les clubs à participer au sein de la fédération. L’objectif serait de communiquer avec les clubs afin de les faire progresser.

S. Flayols regrette le manque de communication sur les décisions prises et sur les actions menées. C Gloméron suggère la mise en place d’un agenda partagé. M. Nestoret Ontanon souligne qu’elle tient régulièrement informés les cadres techniques sur ses déplacements ou les discussions avec le Ministère au sujet du PES ou de la Convention d’Objectifs.

C.Cardon communique les chiffres à ce jour :
– 24 clubs affiliés au lieu de 28 en 2012
– 3 comités régionaux au lieu de 6 en 2012
– 696 licenciés au lieu de 877 en 2012

Un calendrier des rendez-vous du président et de la direction technique pourrait être tenu à jour mais nécessite que quelqu’un puisse le faire.

Plusieurs intervenants reviennent sur le fonctionnement : le constat général est que trop peu de personnes travaillent à la fédération et qu’il n’y a pas assez d’échanges
C.Cardon demande au comité directeur l’autorisation de faire appel à des bénévoles hors de la fédération. JP.Pichot, H.Carrera désapprouvent.
H.Carrera précise que plusieurs décisions prises ne correspondent pas à ce qui avait été décidé par le bureau. Il fait état de sa perte de confiance en la personne du président. C.Glomeron dit que la nouvelle structure du secrétariat fait faire des économies de salaires.
X.Huet informe qu’il passe signer les documents une fois par semaine, même si ce n’est pas forcément pendant les heures de bureau.
Concernant le site internet, il est validé que Mme E.Baptista effectuera les mises à jour en ligne sur le site.

Point 3 : Congrès UIPM

C.Cardon fait un bilan du congrès UIPM à Chypre. Il indique que le Congrès s’est tenu dans un climat de confusion générale notamment pour le vote de la motion relative au ladder system.

Les décisions importantes :
– Le ladder système pour l’épreuve d’escrime a été adopté sur le principe mais sans communication précise de la mise en application. Des tests seront effectués sur les compétitions de catégorie A pour la saison 2014
– Réduction des droits de pénalités en équitation
– Décision de réduire les équipes à 2 athlètes pour les relais
M.Nestoret Ontanon indique que le Président de l’UIPM a fait la demande au CIO pour l’intégration du relais mixte aux JO de Rio 2016. La décision devrait être connue après les JO de Sotchi mais M. Nestoret Ontanon indique que d’autres sports ont également fait des demandes d’intégration d’épreuves supplémentaires ce qui conduirait le CIO à fournir de nouvelles médailles.
X Huet indique qu’il n’y a pas eu de date officielle pour communiquer le nouveau règlement international.
JP.Pichot pense qu’il serait bien que les pentathlètes soient présents lors de la cérémonie d’ouverture des Jeux car malgré les 5 heures de présence car l’effet psychologique est très important.

Point 4 : Ministère

Présentation du budget 2014 sur 4 actions prévisionnelles des baisses proposées par le ministère :
– Action 1 : – 19 700 €
– Action 2 : – 10 000 €
– Action 3 : – 1 000 €
– Action 4 : 0€

Aide personnalisé : + 10 000.00 €
Cadre technique : + 7 000.00 €

Baisse globale d’1%

M.Nestoret Ontanon indique que le ministère a fait des groupes ou famille pour attribuer les montants des subventions. La Fédération fait partie des fédérations dépendantes de l’Etat et est même 1ère en termes de dépendance (90%). Dans le groupe de famille dans lequel se trouve la FFPM, la tendance était de 0 à -5%.
Il est indiqué que le PES sera voté le 13 décembre.

Les attentes du Ministère seront importantes sur la partie développement Sur la partie développement, M.Nestoret Ontanon précise qu’à terme il faudra que les missions des cadres techniques intègrent également des missions de développement comme cela se fait dans d’autres fédérations et précise que seule une lettre de mission a été faite par son prédécesseur sur l’ensemble des cadres techniques.

Il est proposé d’avoir des Equipes Techniques Régionales qui permettraient d’avoir une meilleure action sur le développement.

C.Cardon souligne que le Ministère a relevé que la Fédération sollicitait de moins en moins le CNDS ce qui peut apparaître aux yeux du Ministère comme un manque de dynamisme.

S.Flayols propose d’intervenir auprès du CNDS afin de présenter un projet associatif pour obtenir des subventions. Le BOP, jeunesse et sport, propose un crédit fléché sur la santé.

Point 5 : Finances

Situation en 2013 : le président indique que les comptes devraient être à l’équilibre. La comptabilité analytique a été mise en place grâce au travail réalisé par F. Bernard et E. Baptista.
En attente de cinq régions pour le versement de l’aide au fonctionnement qui ont été relancés.
Face à l’attente de réponse du Comité Régional PACA, C Cardon doit relancer les Comités Régionaux qui n’ont pas répondu.
Application de l’arrêt des remboursements des frais de déplacements des athlètes au club. Au 01/01/14 cet arrêté sera appliqué mais sous réserve d’un résultat positif, les frais aux clubs avec justificatifs seront remboursés en fin d’exercice.

Point 6 : Commissions, groupes de travail

S.Flayols présente son projet sur la partie communication avec les axes qu’elle propose. Consulter documents.

C.Glomeron : la fédération avait une convention avec l’UNSS (2009/2012). Il a rencontré dans le cadre de ses obligations professionnelles M.Petrinka, directeur actuel de l’UNSS et propose de renvoyer aux membres du comité la convention type avec une évolution possible pour le Biathle sous la forme de relais 2x50m en natation et 2x500m en course. Sont pris en compte pour le Biathle les adolescents du niveau scolaire, collège répartit en deux groupes et lycée en deux groupes. Compétions en relais mixte.
JL.Sauvageot fait état d’un accueil favorable à Font Romeu.

C.Glomeron prépare la convention qui doit être signée lors de la prochaine réunion en février.

Point 7 : Direction Technique

M.Nestoret Ontanon présente le projet élaboré avec Mme C.Bouzou sur le développement.
Consulter documents.
Un échange a lieu sur cette question. En particulier :
H.Carrera rappelle l’importance de l’emploi et des dispositifs qui le favorisent
M.Nestoret Ontanon revient sur l’intérêt de documents
Elle présente également très brièvement le document relatif aux pôles France Jeunes pour lesquels une décision de labellisation de l’un des 3 en pôle Espoirs devra être fait pour la rentrée 2014 conformément au PES présenté au Ministère.
X. Huet demande à ce que l’on puisse compléter le bilan des pôles avec le temps passé sur chaque structure par les athlètes. M.Nestoret Ontanon en prend note et indique qu’elle complètera le document. Elle indique que le PES passera en commission le 13 décembre.
Rendez-vous avec le ministère mercredi 11 décembre.

Point 8 : Questions diverses:

Aucune question n’est inscrite à l’ordre du jour.

L’ordre du jour étant épuisé et aucune autre question n’étant évoquée, le président lève la séance à 17h15.

06 novembre 2013
COMITE DIRECTEUR, Visio conférence

Le président ouvre la séance à 18h30 en présence de la majorité des membres.

Approbation du PES.

Cette réunion du comité directeur, s’est tenue en Visio conférence. Elle n’avait qu’un seul point inscrit à l’ordre du jour, portant sur l’approbation du PES.
Après un débat entre les participants, la Directrice Technique Nationale, apporte les précisions sur le dossier en prenant en compte les remarques faites notamment sur les aspects qualitatifs liés à l’historique (établi par l’ancien DTN) et à l’évolution des pôles. Elle indique que grâce aux discussions menées depuis septembre avec le ministère, il a pu être évité de fermer complétement l’un de nos pôle jeunes et que son passage en pôle espoir ne devrait pas modifier sensiblement les conditions d’entraînement et de formation des jeunes.

Le président propose de mettre aux voix le PES présenté en intégrant les quelques ajustements demandés.

Le comité directeur exprime un avis favorable majoritaire avec deux abstentions.

En questions diverses, il est décidé d’arrêter les nouvelles règles de prise en charge fédérale des dépenses liées aux compétitions, lors du prochain comité directeur, pour une application dès 2014.

Aucune autre question n’étant à l’ordre du jour, le président lève la séance à 20H30.

21 septembre 2013
COMITE DIRECTEUR, Siège fédéral Paris

Le président ouvre la séance à 10h30 en présence de la majorité des membres.

Point 1 : Approbation du PV du comité directeur du 22 juin 2013.

Le procès-verbal de la réunion du 22 juin 2013 est adopté à l’unanimité.

Point 2 : Compte rendu d’activité du Bureau et Politique fédérale.

Le président rend compte des trois réunions du bureau qui se sont tenues en Visio conférence et des dossiers traités depuis la dernière réunion.
Élisabeth RIBEIRO a pris ses fonctions de secrétaire comptable au siège. Au cours de l’été Florence BERNARD a repris et analysé en détail la comptabilité. Elle intervient toujours à temps partiel pour parfaire l’organisation administrative et comptable de la fédération. Concernant le fonctionnement des commissions et groupes de travail, le président demande à ce que les travaux soient activement relancés. Il exprime ensuite sa satisfaction pour les résultats obtenus par les équipes de France cette saison. Les discussions en cours avec les représentants du ministère sur le sujet de la convention pluriannuelle d’objectif et plus particulièrement de PES, ont débuté. Elles s’inscrivent dans un cadre budgétaire contraignant avec un risque de remise en cause de la structure actuelle du PES.
JP.Pichot et H.Carrera ont accepté de prendre en charge une étude portant sur une modification des statuts, dans le but de mettre en place de nouvelles licences plus économiques. Projet qui sera soumis au vote de la prochaine AG.
Le président informe le comité sur plusieurs projets relatifs au déploiement des clubs : LPR/RMA, Le Raincy, Le Perray en Yvelines, Rennes, Le Haut de l’Arc, la VGA. En outre deux projets de stand de tir extérieur sont développés à Perpignan et Noyon.
Politique fédérale
Le président développe ensuite les axes de la politique fédérale qui se résument en cinq points : la rénovation du PES, la mise en place de la filière formation, le lancement des actions de développement, la communication et l’image de la fédération, les actions de politique publique.

Point 3 : Calendrier sportif national.

Le président souligne le travail important de la commission sportive et de la DTN, qui a permis au comité d’approuver le calendrier sportif national de la saison. En outre plusieurs décisions ont été prises pour améliorer le processus d’information et de mise en place des compétitions.

Point 4 : Règlement sportif national.

Le règlement sportif national pour la saison 2013-2014 a été approuvé par le comité. Ce règlement présente deux principales nouveautés : la création du circuit junior-senior, le remplacement de l’ancienne formule pentajeune par le triathle combiné. Ces nouveautés s’inscrivent dans le double objectif d’un développement qualitatif et quantitatif.

Point 5 : Direction technique nationale.

Maguy Nestoret Ontanon présente successivement : les actions menées depuis sa nomination au poste de DTN, l’organisation de la direction technique nationale, le bilan sportif précédant son arrivée et les priorités du ministère.
Le sujet des priorités ministérielles visant à accéder à la plus haute performance (en réorganisant le PES, en concentrant les moyens de l’état sur les collectifs senior et relève et en resserrant des listes de haut niveau) est développé par la DTN. Elle informe le comité que le projet de PES élaboré par la direction technique nationale sera validé lors de la prochaine réunion des cadres du 01 octobre 2013. Il sera ensuite soumis aux élus. Elle donne ensuite le calendrier prévisionnel des échéances ministérielles.
Pour terminer M.Nestoret Ontanon fait part de contacts pris avec différents partenaires potentiels et actions medias engagées. Elle souligne les bonnes relations avec adidas qui ont permis d’équiper les athlètes de l’équipe de France pour les championnats du monde.

Point 6 : Finances.

X.Huet indique que l’action prioritaire menée avec l’équipe du siège fédéral, pour la recherche d’économies, commence à donner de bons résultats. A fin août 2013 nous avions consommé 64% du budget annuel contre 78% l’an passé à la même date. L’objectif est toujours d’éviter de recourir au fond associatif, comme lors des 3 exercices précédents. F. Bernard est particulièrement remerciée et félicitée pour le travail fait pendant l’été.
X.Huet rappelle ensuite quelques règles à respecter lors des demandes de remboursement de frais.
Concernant l’aide au développement des pratiques (notamment pour la participation aux compétitions), le comité directeur décide à la majorité de reconduire l’application du tableau de synthèse, figurant au règlement sportif 2013, pour les deux compétitions programmées à l’automne et de différer l’application du nouveau tableau en 2014.
Concernant l’aide au développement des structures, le comité directeur décide à la majorité de répartir cette aide entre les comités régionaux au prorata du nombre de leurs licenciés. Enfin, il décide à l’unanimité de reconduire le dispositif d’aide à la création de nouveaux clubs et de régulariser les situations de clubs récemment affiliés.

Point 7 : Calendrier institutionnel.

Le comité directeur arrête le calendrier suivant : le 07 décembre CD à Noyon, le 15 février CD à Paris, le 22 mars AG à Paris, le 17 mai CD et le 21 juin CD de préparation de la saison 2015.
Une cérémonie de récompenses pour les athlètes médaillés en 2013 se tiendra après le CD du 07 décembre à Noyon.

Point 8 : Questions diverses.

Aucune question n’était inscrite à l’ordre du jour.
X.Huet demande à la DTN d’informer régulièrement et précisément le comité directeur de toutes les décisions pouvant impacter la politique et le budget fédéral.

Aucune autre question n’étant à l’ordre du jour, le président lève la séance à 16H00.

22 juin 2013
COMITE DIRECTEUR, INSEP Paris

Le président ouvre la séance à 14H20 en présence de la majorité des membres.

Point 1 : Approbation du PV du comité directeur du 06 avril 2013.

Après prise en compte d’une modification du point 4 en questions diverses, le comité directeur approuve à l’unanimité le procès-verbal de la réunion du 06 avril 2013 et prend acte du fait que le président aura la signature sur les comptes bancaires de la fédération pour réaliser toutes opérations.

Point 2 : Compte rendu d’activité du Bureau.

Fonctionnement du bureau
Le président précise que les trois réunions du Bureau se sont déroulées en Visio conférence à la satisfaction générale. Ces réunions ont porté sur le choix de la DTN, l’organisation du secrétariat et plusieurs points d’actualité concernant notamment les participations aux compétitions internationales.
Fonctionnement fédéral
Une secrétaire intérimaire a pris ses fonctions début juin.
Dans le cadre du lancement des travaux des commissions et groupes de travail le président souligne les points suivants :
• Communication : projet de S.Flayols de nomination des correspondants régionaux, en lien avec la commission de développement.
• Développement fédéral : H.Carrera a transmis un document d’orientation politique.
• Développement durable : Claude Holyst a accepté de prendre en charge cette commission et communiqué divers documents.
• Sport et Handicap : L.Ponthieu a présenté une synthèse de ses travaux (cf. point 4).
• Commissions de disciplines et délégué intégrité : Thomas Bieder a transmis un point d’avancement de ses dossiers.
• Sport et Santé : F.Gardant doit sensibiliser les comités sur l’opération nationale lancée sur ce thème par le ministère et relayée par le CNOSF.
• Scolaire et UNSS : C.Glomeron développe actuellement avec l’UNSS Créteil un projet tendant à officialiser au plan national la pratique du Biathle.
• Médical : le Docteur A.Frey doit mettre en place la commission médicale.
• Financier : X.Huet a comme priorité la recherche d’économies particulièrement sur les compétitions internationales.
• Filière sportive : JP.Pichot a mené une large concertation pour aboutir aux propositions qui sont présentées au point 3.
Le choix du DTN
Onze candidats se sont présentés. Deux d’entre eux ont été sélectionnés et présentés à la fédération. Ceux-ci ont été auditionnés par le Bureau. La candidature de Maggy Nestoret Ontanon a été retenue.
Activité sportive
Le Bureau a décidé d’assurer la continuité des décisions prises par l’équipe précédente avec une grande vigilance sur les aspects financiers. Les premiers résultats enregistrés au plan international sont à souligner.
Nouvelles des Clubs
LPR : Cessation des activités de la section pentathlon au sein du LPR. Recherche d’une solution de continuité avec le RMA.

Point 3 : Commission filière sportive.

JP.Pichot présente le résultat des travaux qui ont été conduits par la commission.
Le projet d’organisation sportive
Le projet global vise au développement des pratiques. Développement quantitatif, sport pour tous. Développement qualitatif, formation et recherche de la performance, accession au niveau national. Développement qualitatif d’excellence, le pentathlon moderne, objectif jeux olympiques.
Le projet du calendrier sportif 2013-2014
Toutes les régions à l’exception de l’Aquitaine ont été représentées dans le groupe de travail. En synthèse un calendrier est proposé par la commission. Il a fait l’objet d’un très long débat qui s’est achevé par un report de décision du comité directeur après avis de la DTN.

Point 4 : Autres mandats.

Intervention de Ludovic Ponthieu qui présente un rapport sur le sport et le handicap, faisant suite au regroupement des référents sport et handicap des fédérations sportives.
Le président remercie L.Ponthieu et lui demande de communiquer largement aux comités son expérience du handicap dans le pentathlon moderne.

Point 5 : Finances.

Ce point n’a pas pu être abordé lors de cette réunion, il est reporté à la prochaine.

Point 6 : Questions diverses.

JL.Sauvageot présente une vidéo reportage sur l’expérimentation de l’Equifun dans un centre équestre à Toulouse. Le président demande à JL.Sauvageot de préparer un document qui pourrait être diffusé à l’ensemble des clubs et comités pour en faire la promotion.

Le président lève la séance à 17h00.

06 avril 2013
COMITE DIRECTEUR, CREPS Aix-en-Provence

Point 1 : Approbation du PV du comité directeur du 26 janvier 2013.

Après prise en compte de légères modifications du paragraphe 4 proposées par Christian Cardon, le comité directeur approuve à l’unanimité le procès-verbal du 26 janvier 2013.

Point 2 : Élection des membres du bureau.

Conformément aux statuts, le bureau fédéral pour la nouvelle mandature est composé de la manière suivante :
• Président : Christian Cardon ;
• Vice président délégué : Hyacinthe CARRERA ;
• Trésorier général : Xavier HUET ;
• Secrétaire générale : Amélie STERN.
Tous les membres du bureau sont élus à l’unanimité.

Point 3 : Fonctionnement fédéral.

Il est décidé que les membres du bureau pourront travailler de façon continue, sans formaliser nécessairement un regroupement géographique. Pour ce faire, un outil de communication permettant de tenir des vidéo-conférences sera utilisé. Il est également décidé que toute personne qualifiée, extérieure au comité directeur, pourra être invitée pour faire part de son expérience et de projets pour la fédération. Enfin compte tenu de la diminution du nombre des membres du comité directeur il peut être envisagé d’augmenter la fréquence de ses réunions.

La réunion s’interrompt à 12h 30 et reprend à 14 heures.

Joël BOUZOU, vice président de l’UIPM est accueilli par les membres du comité directeur. Outre le caractère personnel de cette rencontre, elle marque aussi la volonté de la nouvelle équipe de restaurer des liens institutionnels forts avec l’UIPM. Un long échange permet de faire le point avec lui sur plusieurs questions de politique fédérale.

Point 4: Mise en place des commissions :

Sur proposition du président, le comité directeur arrête la liste des commissions et des autres organes de la fédération en rappelant qu’ils sont largement ouverts à tous les bénévoles qui souhaitent s’investir et y travailler :
1/ Électorale : Thomas Bieder
2/ Formation : Ludovic Ponthieu
5/ Environnement durable : Claude Holyst
6/ Médicale : Docteur Alain Frey
7/ Organes disciplinaires :
– de première instance : Thomas Bieder, assisté de Jean-Bernard Dagnaud
– d’appel : Jean-Bernard Dagnaud, assisté de Thomas Bieder
8/ Handicap : Ludovic Pontieu
9/ Filière sportive fédérale : Jean Pierre Pichot
10/ Communication : Sylvie Flayols
11/ Sport scolaire et UNSS : Christian Glomeron
12/ Grands événements : Des groupes ad hoc seront créés à la demande
13/ Financière : Xavier huet.
14/ Organes disciplinaires à la lutte contre le dopage : en cours
15/ Relations internationales : à nommer.

Point 5: questions diverses.

1/Un échange s’engage sur le recrutement du Directeur Technique National : Le président pense raisonnablement que la sélection du nouveau DTN pourra être faite au plus tard dans la deuxième quinzaine de mai.
2/Un échange s’engage sur le socle des pratiquants : L’accent est mis sur les possibilités de développement des pratiques scolaires et sur les nouvelles disciplines associées (Biathle et Triathle) qui permettront à tous les pratiquants de poursuivre leurs activités au-delà des catégories jeunes.
3/L’accent est à nouveau mis sur la nécessité de développer les relations internationales.
4/Conformément au règlement financier et en accord avec le trésorier, le comité directeur prend acte que le président aura la signature sur les comptes bancaires de la fédération pour réaliser toute opération sur ces comptes.

Pour le comité directeur.

Élections fédérales 2013

Christian Cardon nouveau président de la fédération

L’assemblée générale élective s’est tenue le samedi 16 mars 2013. Les élections se sont déroulées au siège du CNOSF, sous la présidence de Francis Tissot, président du CROSIF. Tous les clubs et organes déconcentrés de la fédération étaient représentés par près d’une cinquantaine de personnes.

27 candidats avaient présenté leur candidature au comité directeur pour 12 postes à pourvoir.
Le nouveau comité directeur issu de ces élections est composé des personnes suivantes : Frédéric BERLIAT, Christian CARDON, Hyacinthe CARRERA, Sylvie FLAYOLS, Frédérique GARDANT, Christian GLOMERON, Xavier HUET, Nadine MERLE, Jean Pierre PICHOT, Jean Luc SAUVAGEOT, Corinne SAUVION et Amélie STERN.

Christian CARDON, élu nouveau président est ingénieur des Arts & Métiers. Il a fait toute sa carrière professionnelle dans la construction et l’immobilier tertiaire. C’est dans les années 80 qu’il a commencé à prendre des responsabilités sportives associatives. D’abord président du Cercle d’Escrime d’Aulnay sous Bois pendant près de 10 années, il est entré au pentathlon moderne en créant le club de Saint Denis en 1997. Il est membre du comité directeur de la fédération depuis sa création ou il a été successivement président de la commission sportive et secrétaire général.

La première réunion du comité directeur se tiendra dans quelques jours afin d’élire son bureau et les présidents de commissions. Les premières décisions politiques seront également à l’ordre du jour.

16 mars 2013
Assemblée Générale Ordinaire à Paris CNOSF

Point N°1 : Le PV de l’AGO 2012 est adopté à l’unanimité.

Point N°2 : Rapport moral du secrétaire général

F. Guende présente ce rapport en soulignant les points suivants.
– Le calendrier des réunions institutionnelles a dû être adapté pour intégrer l’assemblée générale extraordinaire de février 2013.
– Cette assemblée générale extraordinaire a adopté à la majorité des deux tiers, les modifications des statuts et du règlement intérieur proposés par le groupe de travail constitué à cet effet.
– Concernant l’emploi-formation, il est proposé de mettre en place une base de données fédérale, permettant à chacun de se tenir informé.
– Pour l’évolution des commissions, le comité directeur a recommandé de favoriser la notion de « groupe de travail » ad hoc et de ne conserver que les seules commissions statutaires réglementaires.
– Enfin, la commission sportive s’est attachée à proposer des orientations pour mettre en œuvre une procédure de labélisation des clubs.

Point N°3 : Rapport du Président.

Le président présente son rapport autour de quatre mots-clés.
– « La déception » liée aux résultats des jeux olympiques de Londres qui ont été un échec pour la fédération. L’épisode juridique consécutif à la non qualification d’un deuxième garçon, a sans doute été un élément perturbateur dans la préparation finale de ces jeux. Heureusement les résultats de la saison sportive ont atténué cette déception ;
– « L’inquiétude » liée à la situation économique qui se dégrade, pouvant mettre en danger la survie de la fédération. Le président préconise « aux instances dirigeantes de demain …. de réunir les conditions qui doivent pouvoir permettre à la fédération d’assumer son fonctionnement, de continuer à proposer aux athlètes de haut niveau des conditions d’entraînement et de compétition qui sont dignes de leur statut olympique, de conserver un programme de compétition nationale qui ait un sens sportif et de disposer de moyens propres au développement de notre activité » ;
– « Le soulagement » de voir le pentathlon moderne rester au programme olympique ;
– Enfin « l’ouverture » de la fédération vers un mode de fonctionnement plus efficace grâce à l’évolution des statuts, évoquée précédemment. Les objectifs de développement s’inscrivent dans ce programme d’ouverture. Ils sont supportés d’une part, par la volonté de créer un véritable encadrement professionnalisé pour les organes déconcentrés et les clubs et d’autre part, par la création du poste de vice-président délégué aux clubs et aux collectivités territoriales.

Point N°4 : Finances.

Le trésorier commente un exercice 2012 déficitaire. Après lecture de son rapport, puis ceux du commissaire aux comptes. Le compte de gestion et le bilan sont adoptés à l’unanimité.
Le budget prévisionnel 2013 est construit sur la base d’une subvention liée à la convention d’objectifs en nette diminution. Ce budget prévisionnel de transition est adopté à la majorité. Le trésorier propose d’augmenter les montants des cotisations 2014 de 5 € et celui de l’affiliation des organes déconcentrés de 10 €. Ces montants sont adoptés à la majorité.

Point N°5 : Rapports d’activités.

51. Commission sportive. Outre les travaux habituels sur le règlement et le calendrier des compétitions nationales, la commission sportive a proposé de mettre en œuvre une procédure de labélisation des clubs, issue de la cartographie nationale élaborée en 2012.
52. Commission médicale. La liste des membres de la commission médicale qui suit l’équipe de France de pentathlon moderne constitue un cadre privilégié pour les athlètes. Il est rappelé que le président de la commission participe aux discussions en cours avec le ministère concernant la surveillance médicale réglementaire, et que des formations sont prévues pour généraliser l’usage du logiciel Askamon.
53. Direction technique nationale. Le DTN rappelle d’abord le palmarès des équipes de France au cours de la saison 2012-2013. De nombreux podiums dans toutes les catégories, mais malheureusement des résultats décevants aux jeux olympiques de Londres.
Il fait part des difficultés de recrutement, malgré la détection nationale. Il précise que les dossiers de validation des nouveaux diplômes par le ministère sont en cours de finalisation.

Point N°6 : Tour de table.

Aucune demande d’intervention dans la salle, le président déclare ce jour ne pas être candidat à sa propre succession. Il déclare ensuite avoir le plaisir et l’honneur de décerner la médaille d’or de la jeunesse et des sports à Alain Gelès, qui accepte avec plaisir et fierté cette décoration..

Point N°7 : Installation de la commission électorale.

Elle est composée de F. Tissot président et de T. Bieder avocat à la Cour et conseil de la fédération.

Point N°8 : Élection du comité directeur.

Le président de la commission électorale indique à l’assemblée que 26 candidats ont postulé au comité directeur pour un total de 12 places, dont 5 femmes et 7 hommes. A l’issue des opérations de vote, le président déclare élu au premier tour de scrutin, l’ensemble du comité directeur qui se compose des personnalités suivantes (par ordre alphabétique) : M. Frédéric Berliat, M. Christian Cardon, M. Hyacinthe Carrera, Mme Sylvie Flayols, Mme Frédérique Gardant, M. Christian Gloméron, M. Xavier Huet, Mme Nadine Merle, M. Jean Pierre Pichot, M. jean Luc Sauvageot, Mme Corinne Sauvion, Mme Amélie Stern.

Point N°9 : Élection du président de la fédération.

Le président de la commission électorale annonce à l’assemblée générale que le comité directeur propose à l’assemblée générale monsieur Christian Cardon au poste de président de la FFPM. A l’issue des opérations de vote, le président de la commission électorale déclare monsieur Christian Cardon nouveau président élu de la fédération française de pentathlon moderne.

19/02/2013
Synthèse de l'assemblée générale extraordinaire

Les principales modifications ont porté sur les domaines suivants:
Pouvoir votatif des clubs:
Celui-ci a évolué par l’introduction d’une proportionnalité accrue en fonction du nombre de licenciés par club.
Composition et fonctionnement des instances dirigeantes:
La diminution d’un tiers du nombre des membres du comité directeur a été actée. Le nombre des membres du bureau exécutif a lui aussi été réduit. Le fonctionnement du bureau a été rendu moins contraignant, passant à un mode de type permanent, non lié à un calendrier institutionnel. Il doit toutefois rendre compte périodiquement de ses travaux au comité directeur.
Ses membres se sont vu attribuer un périmètre de responsabilités mieux défini. Il a été créé, en particulier, un poste de vice-président délégué aux organes déconcentrés et aux clubs, aux collectivités territoriales et au développement.
Cumul des mandats:
Une seule mesure a été prise concernant ce sujet. En effet, seul le mandat de président de la fédération n’est pas compatible avec un mandat de président d’une structure déconcentrée (comité régional ou départemental) ou encore d’un club affilié à la fédération.
Commissions et groupes de travail:
Il a été confirmé la priorité de la notion de groupes de travail, constitués temporairement selon des besoins, de préférence à l’existence des commissions permanentes actuellement en vigueur. Seules les commissions à vocation régalienne seront maintenues statutairement ou règlementairement.
Saison sportive:
La saison sportive correspond à la période comprise entre le 1er septembre de l’année A et le 31 août de l’année A+1.
Licence et autorisation temporaire de pratique:
La licence fédérale annuelle est délivrée au titre de la saison sportive. Elle comprend deux catégories, compétiteur et non-compétiteur.
Une autorisation temporaire de pratique (ATP) est créée. Elle permet au non-titulaire de la licence fédérale annuelle de participer à des activités d’information et/ou de découverte des cinq disciplines constitutives du pentathlon moderne. Ces activités doivent être limitées dans le temps et doivent exclure toute forme de compétition. La gestion de l’ATP est de la responsabilité des structures déconcentrées.
L’ensemble des mesures arrêtées ci-dessus entreront en application dès la tenue de l’assemblée générale ordinaire et élective du 16 mars 2013.

Signé François Desprès, président de la FFPM.

26 janvier 2013
CNOSF. Paris. Synthèses du bureau exécutif et du comité directeur

Bureau exécutif.

Point 1 : Approbation du PV du bureau exécutif du 10 novembre 2012.
Le procès-verbal modifié de la réunion du 10 novembre est adopté à l’unanimité.

Point 3 : Mandat révision des statuts.
Le groupe de travail rend compte du recueil des propositions qui lui ont été adressées. Une synthèse point par point est présentée aux membres du bureau. Après étude et analyse de chaque point considéré, le bureau adopte les options qui seront présentées au comité directeur.

Comité directeur.

Le président ouvre le comité directeur à 10h30 en présence de la majorité des membres.

Point 1 : Approbation du PV du comité directeur du 10 novembre 2012.
Le procès-verbal de la réunion du 10 novembre est adopté à l’unanimité.

Point 2 : Point d’actualités.
A l’honneur : Le président fait part de la nomination, à titre exceptionnel, d’Amélie Cazé au grade de chevalier de la Légion d’Honneur. De plus, l’association française pour un sport sans violence et pour le fair-play (AFSVFP) a honoré Christian Châtillon qui a reçu le prix Émile Borie, distinguant un dirigeant émérite du sport français. Les membres du comité directeur leur adressent leurs plus vives félicitations.
Partenariat équipementier sportif : Le contrat liant la fédération avec son équipementier précédent a été rompu de manière unilatérale par celui-ci. Un nouveau contrat, mutualisé au niveau du CNOSF, devrait être effectif en avril.
Licences et affiliations : Le point de situation montre une situation stable par rapport à 2012, au même moment de la saison.
Compétitions 2012/2013 : Le meeting indoor de Budapest (1/2 février) inaugure la saison internationale. Les circuits cadet-junior à Aix et minime à Perpignan ont lancé le programme national dès novembre. La saison des pentajeunes se déroule selon le calendrier prévu au niveau des comités régionaux. Championnats d’Europe minime, en conséquence de difficultés financières d’organisation, il est décidé à l’unanimité de retirer la candidature française à cette organisation.
Relations ministère-fédération : Le président rend compte des deux réunions tenues en décembre, tant au niveau du cabinet qu’avec la ministre elle-même.

Point 3 : Mandat révision des statuts.
Le groupe de travail considéré soumet au comité les orientations retenues par le bureau exécutif. Après analyse, le comité adopte les options qui seront proposées à l’assemblée générale extraordinaire du 16 février.

Point 4 : Autres mandats.
Lien emploi-formation : aucune proposition nouvelle n’est exprimée. Néanmoins, le groupe de travail s’engage à faire parvenir prochainement un document actualisé de l’étude en cours.
Évolution des commissions : en lieu et place du schéma général présenté, le comité directeur recommande de favoriser la notion de « lettre de mission » ou de « groupe de travail » à la notion formelle de « commission ». Seules les commissions « régaliennes » devront être constituées es qualité.

Point 5 : Direction technique nationale.
Évolutions réglementaires : Le DTN indique les principales mesures transmises par l’UIPM. Ces modifications ont été prises en compte dans le règlement national et appliquées dès le début de la saison en cours.
Technologie laser : Des tests techniques ont été organisés par l’UIPM à des fins d’amélioration et d’harmonisation. Leurs résultats détaillés ne sont pas encore diffusés à ce jour.
Concept du stade olympique : Une innovation d’organisation est prévue pour les épreuves de pentathlon lors des JO de Rio. Elles devraient se dérouler en cinq heures, les cinq épreuves regroupées dans l’enceinte du stade olympique, lors du weekend médian des jeux.
Trophée « Ulysse » : Sur proposition et à l’initiative du comité Languedoc Roussillon, la France se propose d’inaugurer, en mai, un nouveau type de compétition internationale, réservée aux pays riverains de la Méditerranée. Le comité directeur se prononce favorablement et à l’unanimité et demande l’inscription de cette épreuve au calendrier international.

Point 6 : Finances.
Les faits particuliers de gestion qui ont impacté les finances fédérales en cours d’exercice sont analysés dans le détail. Le compte de gestion 2012, le bilan 2012, le budget prévisionnel 2013 et le montant des affiliations et cotisations 2014 sont adoptés à l’unanimité et seront proposés au vote de l’assemblée générale.

Point 7 : Préparation AGE du 16 février et AGO du 16 mars.
Le comité directeur approuve à l’unanimité les ordres du jour prévisionnels des deux assemblées.

Point 8 : Questions diverses.
Aucune question n’étant à l’ordre du jour, le président lève la séance à 13h45.

Signé François Desprès, président de la FFPM.

10 Novembre 2012
Bureau Exécutif

Le président ouvre la séance à 09h15

Point 1: Approbation des PV de bureau du 2 juin et du 15 septembre 2012.
Le procès-verbal du 2 juin 2012 est approuvé sous réserve d’un ajout à insérer dès communication. Le procès-verbal du 15 septembre est approuvé à l’unanimité.
Point 2: Point d’actualité
Depuis le 15 septembre, l’essentiel de l’activité interne a concerné l’élaboration de la convention d’objectifs suite à une anticipation notoire du calendrier ministériel. En externe, la période a été surtout marquée par le congrès de l’UIPM.
Point 3: Relevé de propositions mandat évolution des statuts.
Il ressort un besoin de préserver le fonctionnement démocratique, de veiller à la fonctionnalité des structures futures, enfin de minimiser les coûts de fonctionnement. Les principales prérogatives des instances dirigeantes devraient être maintenues, avec réduction du nombre des membres, le bureau exécutif passant à un mode de fonctionnement permanent, chaque membre se voyant définir un périmètre de responsabilité. Le pouvoir votatif pourrait évoluer, la notion de licence devrait être élargie. La représentation du sexe minoritaire sera proportionnel au pourcentage des sexes des licenciés éligibles, soit 18 ans. Le recueil des propositions se poursuit, un support d’échanges mis en place sans délai par le groupe de travail.
Point 4 : Relevé de propositions mandat évolution des commissions et lien emploi formation:
Un questionnaire adressé aux comités montre essentiellement un besoin d’information quant aux formalités relatives à l’emploi. Restent à initier les réflexions sur le lien emploi-nouveaux cursus de formation ainsi que sur la structuration future des commissions.
Point 5: Congrès de l’UIPM:
Le CNOSF et la FFPM se félicitent de l’élection de Joël Bouzou à la vice-présidence de l’UIPM ainsi que de la réélection de Corine Bouzou au comité technique de cette même institution.
Des demandes de modifications sur l’évolution de l’épreuve combinée tir-course selon les catégories d’âge ont été initiées par la France. En effet, les motions préalablement déposées ne paraissaient ni sportivement adaptées, ni réalistes en terme d’organisation. Ces initiatives françaises ont été saluées et approuvées à la majorité des congressistes.
D’autres modifications de moindre importance, concernant les épreuves de natation, d’escrime et d’équitation, seront transcrites dans le règlement national 2013 à paraître prochainement.
Point 6: Questions diverses:
Aucune question n’étant à l’ordre du jour, le président lève la séance à 10h40.

Signé François Desprès, président de la FFPM.

10 novembre 2012
Comité Directeur

Synthèse du comité directeur du 10 novembre 2012. CNOSF. Paris.

Le président ouvre la séance à 10h45 en présence de la majorité des membres.
Point 1: Approbation du PV du comité directeur du 23 juin 2012.
Le procès-verbal de la réunion du 23 juin 2012 est adopté à l’unanimité.
Point 2: Point des activités fédérales.
Le président rend compte des principales réunions et dossiers traités depuis la dernière réunion. Il détaille l’activité estivale essentiellement consacrée aux stages de préparation et aux compétitions internationales, en particulier les JO. Il relate également les procédures successivement engagées suite à la non-qualification olympique d’un de nos athlètes. Depuis le 15 septembre, l’essentiel de l’activité interne concerne l’élaboration de la convention d’objectifs consécutive à une anticipation du calendrier ministériel. En externe, la période a été surtout marquée par le congrès de l’UIPM.
Point 3: Direction technique nationale.
Bilan des JO: Le DTN rend compte du bilan décevant des JO. Il livre les analyses successives qui ont pu en être faites par les différentes parties prenantes. En conséquence de ces travaux, il décline les pistes sur lesquelles il lui paraitrait opportun d’infléchir la pratique d’entrainement de haut niveau, visant essentiellement à renforcer l’autonomie de l’athlète, gage possible d’une meilleure solidité mentale.
Perspectives 2013/2014: Si le groupe garçons devrait se situer normalement dans la continuité, la composition et l’encadrement du groupe filles restent encore à parfaire. L’année post-olympique devrait être l’occasion de mettre en place une politique résolument ciblée sur l’objectif olympique, prioritaire sur les objectifs intermédiaires annuels, que ceux-ci soient de niveau mondial ou continental.
Convention d’objectifs 2013: Le calendrier d’élaboration de la convention est modifié par une anticipation souhaitée qui devrait enfin permettre d’avoir connaissance de la subvention ministérielle avant le début de la saison internationale. Pour cette année, le calendrier est très serré, le dossier ayant dû être déposé pour le 10 novembre. Les perspectives laissent présager une baisse de la subvention de l’ordre de 7%.
Point 4: Relevé de propositions mandat évolution des statuts.
Il ressort un besoin de préserver le fonctionnement démocratique, de veiller à la fonctionnalité des futures structures, enfin de minimiser les coûts de fonctionnement. Les principales prérogatives des instances dirigeantes devraient être maintenues, avec réduction du nombre de leurs membres, le bureau exécutif passant à un mode de fonctionnement permanent, chacun de ses membres se voyant affecter un périmètre de responsabilité. Le pouvoir votatif pourrait évoluer, la notion de licence devrait être élargie. La représentation du sexe minoritaire sera proportionnel au pourcentage des sexes des licenciés éligibles, soit 18 ans. Le recueil des propositions se poursuit, un support d’échanges interactif mis en place rapidement.
Point 5 : Relevé de propositions mandat évolution des commissions et lien emploi formation.
Un questionnaire adressé aux comités montre essentiellement un besoin d’information quant aux formalités relatives à l’emploi. Restent à initier les réflexions sur le lien emploi-nouveaux cursus de formation ainsi que sur la structuration future des commissions.
Point 6: Congrès de l’UIPM.
Le CNOSF et la FFPM se félicitent de l’élection de Joël Bouzou à la vice-présidence de l’UIPM ainsi que de la réélection de Corine Bouzou au comité technique de cette même institution.
Des demandes de modifications sur l’évolution de l’épreuve combinée tir-course selon les catégories d’âge ont été initiées par la France. En effet, les motions préalablement déposées ne paraissaient pas adaptées aux capacités physiologiques des athlètes et peu réalistes en possibilités d’organisation. Ces initiatives françaises ont été saluées et approuvées à la majorité des congressistes.
D’autres modifications, moins importantes, concernant les épreuves de natation, d’escrime et d’équitation seront transcrites dans le règlement national 2013 à paraître prochainement.
Point 7: Commission sportive.
Le calendrier national subit quelques ajustements à la fois du fait du besoin d’adaptations en organisation de certains circuits nationaux et de modifications apportées au calendrier international.
Le règlement national sera diffusé dans sa version définitive dès réception officielle et détaillée du règlement international 2013 modifié suite au congrès de l’UIPM.
Il est demandé à la commission de poursuivre ses travaux fixés dans le mandat « label club ».
Point 9: Communication fédérale.
Le mandat du chargé de communication est renouvelé sous forme de convention « à la pige » pour la saison à venir.
Point 10: Finances et trésorerie.
La situation actualisée de trésorerie montre un exercice 2012 déficitaire prévisible, sensiblement à hauteur des demandes non honorées consécutivement à la négociation en cours d’année de la convention d’objectifs 2012.
Point 11: affiliations et licences 2013:
Le nombre des adhérents en 2012 est en légère augmentation par rapport à la saison précédente. Les adhésions 2013 à ce jour n’indiquent pas de tendance particulière. Certains comités régionaux et départementaux doivent se mettre en règle de leur affiliation 2013.
Point 12: Questions diverses:
En réponse à une question sur la date d’homologation de la création de club, il est rappelé clairement que les deux clubs ayant transmis les documents nécessaires à une demande adhésion courant septembre 2012 sont agréés au titre de la saison 2013.
Aucune autre question n’étant à l’ordre du jour, le président lève la séance à 13h35.

Signé François Desprès, président de la FFPM.

17 mars 2012
Assemblée Générale

En préambule, le président François Desprès salue les nouveaux représentants des organes déconcentrés et des clubs qui participent pour la première fois aux travaux de l’assemblée.

Point n°1: Le PV de l’AG 2011 est adopté à l’unanimité.

Point n°2: Rapport moral du secrétaire général. Le SG décrit un fonctionnement fédéral conforme aux statuts, le plan de charge soutenu du siège, en particulier à l’occasion de la tenue du congrès de l’UIPM. Il souligne la fragilité des structures déconcentrées, leurs difficultés financières et d’encadrement. Après avoir relaté les bons résultats internationaux, il incite à la valorisation de la pratique du pentajeune et regrette l’absence de développement significatif illustrant le partenariat souscrit avec l’UNSS. Puis il évoque les difficultés rencontrées en 2011 dans la mise en œuvre du tir laser.

Point n°3: Rapports des commissions et de la DTN.
31. Commission sportive. Les travaux ont porté sur trois points principaux. L’expérimentation de la nouvelle formule pentajeune, avec une évaluation toujours en cours des capacités d’organisation de la formule comprenant l’épreuve combinée. L’élaboration du calendrier sportif 2010-2011, son analyse et les propositions d’évolutions pour la saison à venir. Enfin, le lancement d’une enquête sur la cartographie des clubs, visant à recenser et généraliser les meilleures pratiques.
32. Commission médicale. Le médecin fédéral décrit les évolutions de la procédure AUT. Il détaille l’organisation du suivi de terrain des équipes de France en 2010-2011. Il rend compte des résultats d’un suivi médical réglementaire très satisfaisant, notamment grâce à la mise en œuvre du logiciel Askamon et indique que des propositions de modifications du contenu de ce suivi médical seront soumises au ministère à la fin du premier semestre 2012.
33. Direction technique nationale. La DTN dresse le bilan sportif de la saison internationale par catégorie et trace les perspectives de qualification aux jeux olympiques. Elle explique ensuite le bien fondé des décisions d’utilisation prises au niveau national suite au passage à la technologie laser, en cohérence avec les évolutions du règlement international. Elle donne le détail des fabricants de matériel laser actuellement sur le marché, les tarifs proposés, et fait état de certaines incompatibilités techniques constatées au niveau des produits. Enfin, dans le domaine de la formation, il est donné description des brevets et diplômes qui entreront en vigueur dès 2013. La formation de préparation aux examens d’obtention est prévue dès septembre 2012 au CREPS d’Aix en Provence.

Point n°4: Politique fédérale. Se situant dans le cadre général de la situation économique de notre pays, le président évoque les difficultés rencontrées par le monde associatif à chaque niveau de responsabilité et d’activité. Il rappelle le statut olympique de la fédération, son atypisme par le lien de dépendance particulier qu’elle se doit d’entretenir avec les pouvoirs publics. Il expose les leviers qu’il recommande d’utiliser, tant au niveau fédéral dans ses relations avec le ministère, qu’aux niveaux déconcentrés dans leurs liens avec les collectivités territoriales, afin que puissent être maintenues nos capacités à assurer le bon fonctionnement d’une activité exigeante par sa structuration multisport. Le président informe ensuite des travaux qui nous sont demandés en 2012, visant à rénover le modèle associatif sportif dont le fonctionnement est remis en cause tant politiquement, qu’administrativement ou judiciairement. Il propose un calendrier adapté qui puisse proposer une formule rénovée des statuts fédéraux fin 2012. Enfin, il encourage à se livrer à une étude de diversification des pratiques propre à élargir l’offre sportive. Le président termine en exprimant son entière confiance dans nos athlètes et leurs entraîneurs dans la perspective des jeux olympiques.

Point n°5: Finances. Le trésorier commente un exercice 2011 déficitaire. Après lecture de son rapport, le trésorier donne lecture des rapports du commissaire aux comptes empêché. Le compte de gestion et le bilan sont adoptés à l’unanimité.
Le budget prévisionnel 2012 est construit sur la base d’une subvention liée à la convention d’objectifs inchangée, malgré une lettre de cadrage du ministère inclinant à la baisse. Ce budget prévisionnel est adopté à l’unanimité. Le montant des cotisations 2013, inchangé, est adopté à l’unanimité.
A l’issue des rapports financiers, le président François Desprès demande à l’assistance de bien vouloir respecter un moment de recueillement à la mémoire de Monsieur Michel Rambeau, qui a assuré la fonction d’expert comptable de la Commission Nationale de Pentathlon Moderne, décédé ce jour.
Point n°6: Le tour de table est essentiellement consacré à des questions liées au développement de la pratique, freiné semble-t-il, par une conjugaison de contraintes financières importantes et de déficit chronique en personnes ressources. Les conclusions de l’enquête cartographique des clubs pourront suggérer d’éventuelles pistes de progrès.

Signé F.Desprès, Président de la FFPM.

11 février 2012
Comité directeur

Point n°3: Christian CARDON analyse la situation associative. Il souligne une érosion généralisée des adhérents et les difficultés structurelles rencontrées par les organes déconcentrés. Sur ce dernier point, la commission sportive procèdera à un audit de cartographie des clubs et proposera d’éventuelles solutions palliatives.

Point n°4: Le DTN dessine les perspectives 2012, ciblées sur la qualification aux JO. Claude GUIGUET se livre ensuite à une analyse détaillée du matériel laser actuellement proposé par l’UIPM aux fédérations nationales. Au-delà des problèmes de fiabilité constatés, des problèmes de maintenance rencontrés et des coûts à l’achat aujourd’hui proposés, il démontre, par un tableau de compatibilité des différents matériels prévus sur le marché, toute la difficulté de choix raisonné en matière d’acquisition.

Point n°5: Isabelle GÉNARD rappelle le mandat en cours sur la recherche de moyens de fidélisation et commente quelques critères de l’audit mentionné au point 3 ci-dessus.

Point n°6: Le président analyse et commente bilan et compte de gestion 2011. Il explicite un fait particulier de gestion, soit l’obligation faite par le ministère de comptabiliser des fonds dédiés non utilisés sur les exercices antérieurs. Il souligne la gestion extrêmement rigoureuse du budget 2011, néanmoins déficitaire à hauteur des fonds dédiés mentionnés ci-dessus.
Compte de gestion 2011, bilan 2011, budget prévisionnel 2012 et montant des affiliations et cotisations 2013 sont adoptés à l’unanimité et seront proposés au vote de l’assemblée générale.
En complément, le président présente une approche économique d’hypothèse de développement fondée sur la création de club avec financement fédéral, déclinée en fonds propres de trésorerie et en nombre d’adhérents associés.

Point n°7: Le projet de calendrier 2012-2013 est adopté à l’unanimité.

Point n°8: Les documents à soumettre à l’AG ont été conformément adoptés.

Point n°9 : Le président présente le rapport d’étape du groupe de travail du CNOSF sur l’évolution de la gouvernance des fédérations. Ce rapport sera transmis dans sa version définitive aux membres du comité pour analyse et propositions. Le président propose un calendrier prévisionnel d’étude, de rédaction et de mise en application d’éventuelles modifications statutaires. Celui-ci est adopté dans son principe.

Point n°10: A l’ordre des questions diverses, le président propose une évolution du mode de désignation et du cahier des charges du délégué fédéral aux compétitions nationales. Le secrétaire général est chargé de la mise en œuvre de cette évolution.
Il relève également les difficultés de fonctionnement de certaines commissions. Le secrétaire général s’assurera plus régulièrement du suivi et de la coordination des différents travaux.
Il est fait rappel des modalités de versement des aides financières aux organes déconcentrés. Le comité est aidé au prorata du nombre d’adhérents. Le club est aidé au prorata du nombre de participations aux compétitions nationales.

Le président rappelle que les sessions 2012 au brevet d’Etat sont les dernières à être proposées. Les modalités de préparation au brevet professionnel, applicables dès 2013, seront plus contraignantes.
Enfin, le président informe du soutien fédéral à un projet de rénovation du parc municipal de Perpignan à hauteur de 876 040€ levés sur des fonds CNDS infrastructures.

19 mars 2011
Assemblée générale

Point n°1: Le PV de l’AG 2010 est adopté à l’unanimité.

Point n°2: Rapport moral du secrétaire général.
Le SG décrit un fonctionnement fédéral conforme aux statuts, le plan de charge très soutenu du siège, et les évolutions des procédures du site. Il dit ensuite la fragilité des structures déconcentrées, confrontées à des difficultés financières et d’encadrement. Après avoir salué une saison internationale exceptionnelle, il incite à la valorisation de la pratique du pentajeune et encourage à suivre l’exemple de l’académie de Créteil pour pénétrer le milieu scolaire. Puis il évoque 2011, essentiellement la mise en œuvre du tir laser dans le domaine sportif et le congrès de l’UIPM à Nice dans celui de la vie associative.

Point n°3: Rapports de commissions et de la DTN.
Commission sportive. Elle a adapté nos règlements conformément aux évolutions internationales, se livrant à un important travail de réécriture visant à une meilleure lisibilité. L’évolution majeure du calendrier voit le retour du championnat de France senior open en juin et son jumelage avec la finale nationale pentajeune. L’expérimentation d’une formule combinée en pentajeune se poursuit, une synthèse sera établie en fin de saison.
Commission médicale. Elle décrit des modifications règlementaires mineures, évoque les évolutions de la procédure AUT, dresse le bilan du suivi médical des équipes de France et donne le programme de formation aux gestes d’urgence en régions. L’informatisation médicale de la filière haut niveau (HN) sera réalisée en 2011.
Direction technique nationale. La DTN dresse le bilan sportif d’une saison internationale exceptionnelle. La France se classe au second rang mondial. La détection nationale 2010 a été très positive, les journées 2011 sont programmées. Une analyse sur la pratique de compétition comparée au nombre de licenciés montre 61% de compétiteurs, pourcentage variable selon les catégories. Cet outil statistique sera utilisé à des fins d’analyses ciblées. La DTN fait le point sur la situation des athlètes HN en début de saison internationale. Il dit sa confiance dans le groupe filles et se montre optimiste sur la marge de progression du groupe garçons. Les premières expériences laser ne semblent pas handicaper nos athlètes.
Enfin, les modalités de sélection aux jeux olympiques sont adoptées à la majorité. La sélection est de la responsabilité du DTN.

Point n°4: Intervention du président.
Dans la première partie, il expose sa politique et les actions menées au profit du HN, l’objectif affiché étant la mise en œuvre des moyens structurels, humains et financiers requis par l’ambition affichée de médaille olympique. Concernant la vie associative, il développe sa conception de la clé de répartition des responsabilités entre fédération et organes déconcentrés, conséquemment à l’application de la loi de décentralisation, à la confirmation de la clause de compétence générale en matière de sport et aux nouvelles modalités de financement. Il demande aux présidents d’organes déconcentrés de prendre conscience de leur importance accrue, leur degré d’autonomie devant être assumé, la vie associative et son développement étant essentiellement de leur ressort, bien entendu dans les cadres statutaire, règlementaire et sportif fixés par les instances fédérales.
Puis François Desprès livre ses réflexions sur les contraintes d’ordre législatif, règlementaire et juridique toujours plus fortes qui conditionnent le fonctionnement associatif. L’Europe met la France sous pression, en particulier sur les aides financières accordées par les pouvoirs publics, sur les notions d’intérêt général et de service public, sur la réalité du fonctionnement démocratique des associations, sur leur transparence financière. Les contrôles se sont déjà renforcés et les aides révisées à la baisse.
En conséquence, le président estime nécessaires une modernisation, une démocratisation et une meilleure transparence par une évolution statutaire à horizon de la prochaine olympiade. Parmi les mesures envisageables, un président élu directement par l’AG, son bureau exécutif élu également au suffrage direct, complété par un conseil de surveillance, le cumul des mandats interdit et le nombre de mandats limité.
L’autre préoccupation est d’ordre juridique. La cour de cassation vient de porter un coup très dur à la doctrine du sport et à la théorie jusque là admise de l’acceptation du risque lié à la pratique sportive. Cette nette évolution menace de fait l’existence même de la pratique. Devant ce qu’il estime inacceptable, le collège des présidents de fédération olympique a chargé le CNOSF d’agir sans délai auprès du législateur afin qu’il rétablisse les conditions propres à protéger notre action associative bénévole.
Le président conclut en rappelant l’urgente nécessité de nous adapter à une société en perpétuelle évolution, sauf à courir le risque de ne plus avoir matière à faire partager à notre jeunesse notre passion et notre engagement.

Point n°5: Finances. Le trésorier commente un exercice 2010 déficitaire, une baisse des charges n’étant pas compensée par la baisse supérieure des produits. Le compte de gestion et le bilan sont adoptés à l’unanimité. Les rapports du commissaire aux comptes sur les comptes annuels et sur les conventions règlementées sont adoptés à l’unanimité. Le budget prévisionnel 2011 est présenté partie usage courant conforme à la convention d’objectifs, et partie exceptionnelle traitant des relations internationales et du surcoût de préparation olympique. Ce budget prévisionnel est adopté à l’unanimité. Les cotisations 2012 proposées à la hausse ont vu leurs montants adoptés à l’unanimité.

Point n°6: Règlement disciplinaire à la lutte contre le dopage. Les nouvelles règles disciplinaires en matière de lutte contre le dopage ont annulé les documents antérieurs. Le règlement disciplinaire de lutte contre le dopage de la FFPM, version 2011, est adopté à l’unanimité.

Point n°7: Election au comité directeur. Il est pourvu au renouvellement du poste vacant de médecin es qualité du comité directeur. Le docteur Yannick Guezennec est élu à l’unanimité.

Point n°8: Homologations. Les créations des comités départementaux de l’Aisne, de l’Ille et Vilaine et de Seine Saint Denis sont adoptées à l’unanimité.

Signé F.Desprès, Président de la FFPM.

20 mars 2010
Assemblée générale

La première interrogation concerne l’application de la clause de compétence générale dans la poursuite de la décentralisation, la répartition des rôles entre les futures structures administratives encore à définir et les niveaux associatifs qui devront leur correspondre. Un des aspects majeurs concernera le financement de l’activité sportive.

Le CNOSF consultera les fédérations de manière à être force de proposition auprès du législateur sur ce sujet très délicat.
La seconde interrogation concerne le maintien par l’Etat du volume de cadres techniques mis à disposition dans le cadre de la RGPP.
Leur action est essentielle à la vie des fédérations, tant auprès du haut niveau que sur le terrain, conseillers appréciés de nos associations. Si les effectifs venaient à diminuer, les fédérations devraient trouver des solutions palliatives, grave menace pour les fédérations à faibles revenus.
Le CNOSF mène une action volontariste afin que notre action éducative et sociale soit reconnue et aidée à sa juste valeur. Notre engagement exige un encadrement suffisant et de qualité.
Très applaudi, Denis Masseglia remercia le président François Desprès de son invitation et lui souhaita une fructueuse assemblée générale.
Celle-ci débuta par une assemblée extraordinaire à des fins de modifications statutaires. La principale concernait l’unification des commissions formation et juges et arbitres, proposition adoptée à l’unanimité.
L’assemblée générale ordinaire s’est déroulée conformément à l’ordre du jour. Vous en retrouverez les principales interventions en pièces jointes.
Dans son exposé de politique fédérale, le Président a souligné une fois encore l’importance du poids relatif du haut niveau pour notre fédération en regard des aides de l’Etat. Il a détaillé les mesures visant à l’amélioration collective et individuelle de la performance de notre élite.
Puis il a défini trois axes en faveur du développement :
– toucher de nouveaux publics, essentiellement scolaires, en demandant aux organes déconcentrés d’exploiter à leur profit la convention signée avec l’UNSS,
– optimiser nos moyens de communication,
– valoriser la nouvelle épreuve combinée par des organisations de qualité aptes à séduire le public, les élus locaux et les médias.
Enfin il a rappelé que haut niveau, développement et bonne pratique constituaient des objectifs contractualisés avec l’Etat (convention d’objectifs) et que leur atteinte était l’affaire de tous, assurant les participants de sa confiance pour y parvenir.

La prochaine assemblée générale est fixée au 19 mars 2011 à Paris.

Réunions institutionnelles, procès verbaux

Synthèse bureau exécutif 15 septembre 2012

Télécharger le document

Synthèse bureau exécutif 02 juin 2012

Télécharger le document

Synthèse bureau exécutif 11 février 2012

Télécharger le document

Synthèse bureau exécutif 21 janvier 2012

Télécharger le document

Synthèse bureau exécutif 22 janvier 2011

Télécharger le document

Synthèse comité directeur 12 février 2011

Télécharger le document

Convention FFPM

Sportifs de Haut Niveau INSEP et des collectifs "équipe de France"

Télécharger le document